François Rebsamen propose la gratuité du stationnement les deux derniers week-ends de décembre

Le sujet du mouvement des gilets jaunes s’est invité ce lundi soir dans les discutions du conseil municipal de la ville de Dijon. François Rebsamen a annoncé des mesures pour venir en aide aux commerçants touchés par le mouvement mais aussi pour les Dijonnais eux-mêmes.

17 décembre 2018 à 17h14 par Fabrice Aubry

K6 FM
Fran�ois Rebsamen et Nathalie Koenders ce lundi soir
Crédit: K6FM

En préambule du conseil, François Rebsamen a tout d’abords tenu à rendre hommage à Marcel Myin et Charlemagne Cometti, 2 résistants de Côte d’Or décédés la semaine dernière.

Le maire de Dijon a ensuite longuement évoqué le mouvement des gilets jaunes et a indiqué que le montant des frais dus aux dégradations liées aux manifestations s’élève à 100 000 euros pour la ville.

Pour compenser les pertes des commerçants, la majorité municipale a demandé la prolongation des marchés de Noel jusqu’au 6 janvier (pour les commerçants qui souhaitent rester quelques jours de plus) et la gratuité du stationnement en surface et en ouvrage pour les 2 derniers week-ends de décembre.

Sur un autre sujet, François Rebsamen a confirmé encore une fois qu’il n’y aura pas d’augmentation de la taxe d’habitation et de la taxe foncière à Dijon en 2019.

La majorité municipale indique que sur le budget 2019, il y a un désendettement très fort, une épargne à la hausse et des investissements qui s’élèveront à 37,2 millions d’euros. 12 millions d’euros seront notamment investis pour la fin des travaux au musée des Beaux-Arts. François Rebsamen en a profité pour rappeler que l’entrée au musée restera gratuite comme pour toutes les bibliothèques municipales de la ville.

Pour compenser ces investissements, la ville a réussi à faire ces dernières années des économies dans les dépenses de fonctionnement. A la question de savoir quelles dépenses cela concerne, le maire de Dijon nous a répondu qu’il s’agit surtout d’une baisse des dépenses de personnels avec par exemple des départs à la retraite non remplacés. Sur 110 millions d’euros de dépense de personnel il y a quelques années, François Rebsamen nous indique que le budget est passé de 104 millions d’euros. Ce malgré l’embauche d’une douzaine de policiers municipaux il y a 2 semaines. 

Ecoutez ci-dessous l'interview de François Rebsamen qui évoque justement ce budget 2019 de la ville :