Greenpeace à Dijon : « Et si Total venait forer dans le Morvan ? »

L'association Greenpeace profitera du 1er avril et de ses "poissons" ce samedi matin  à Dijon pour dénoncer l'énormité de certains projets de forage du pétrolier Total. Les militants ont imaginé un projet de forage... dans le Morvan.

1er avril 2017 à 2h32 par 45

K6 FM

L'association Greenpeace profitera du 1er avril et de ses "poissons" ce samedi matin  � Dijon pour d�noncer l'�normit� de certains projets de forage du p�trolier Total. Les militants ont imagin� un projet de forage... dans le Morvan.

Imaginez que Total vienne proc�der � des forages pour trouver du p�trole � l'Ile Aucard, pr�s de Tour, ou dans le Morvan ? �. Cette situation, aussi absurde soit-elle, va �tre mise en sc�ne samedi, par les militants de Greenpeace, notamment � Tours, � l'occasion du traditionnel poisson d'avril. Les militants sensibiliseront la population � un cas bien r�el : Total a des projets d'exploration p�troli�re au large des c�tes br�siliennes, � quelques kilom�tres d'un r�cif corallien unique situ� � l'embouchure de l'Amazone.

Dans une quinzaine de lieux comme � Dijon (Place Darcy), les militants, d�guis�s en cadre de Total, c�l�breront de faux projets de forage sur des sites naturels ou des embl�mes du patrimoine de leur d�partement. � L'objectif de cette mise en sc�ne du 1er avril est de d�noncer l'absurdit� du projet de Total au Br�sil � explique Nicolas Lemoine, responsable m�dias � Greenpeace Dijon. � Nous voulons interpeller les habitants. Comment r�agiriez-vous si Total mena�ait votre environnement proche ? �. Afin de soutenir la protection du r�cif de l'Amazone, les passants seront encourag�s � signer une p�tition.

Selon l'association, le r�cif de l'Amazone est d�j� menac� par des projets d'exploration p�troli�re men�s par Total et BP. Ainsi, l'une des concessions du groupe p�trolier fran�ais est situ�e � moins de 30km du r�cif. Greenpeace r�clame donc l'arr�t de ces projets d'exploration en offshore ultra profond afin de ne pas exposer la r�gion � des risques de fuites et de mar�es noires qui auraient des impacts irr�versibles sur la biodiversit�.

Y.O.