Greenpeace dans la rue aujourd'hui à Dijon

  Journée internationale de mobilisation: renouvelons l'énergie, pour le climat et pour l'emploi ! Les militants de Greenpeace organisent des évènements partout en France pour lancer un appel à François Hollande avant la COP21 et lui demander de doubler le rythme d'installation des énergies renouvelables dans notre pays. Les renouvelables pour le climat, mais aussi parce que ça marche Nous savons que la seule vraie solution à la crise climatique, c'est de s'orienter vers un système  énergétique 100% renouvelable en 2050. D'acter la sortie des énergies sales, telles que les fossiles et le nucléaire, et de s'orienter vers les énergies d'avenir. Un rapport de l'ADEME du début de l'année expliquait que c'était techniquement complètement possible en France, et pas plus cher que le système actuel, vieillissant, qui va demander des investissements colossaux pour leur maintenance. Les renouvelables, c'est aussi une manne inexploitée pour les territoires En France le développement des énergies renouvelables offre la possibilité de créer 230 000 emplois nets, rien que dans le secteur de l'énergie, d'ici à 2020 selon le CNRS. Les secteurs les plus porteurs sont l'éolien et le solaire. La mobilisation des militants fait suite à la publication le 22 septembre par Greenpeace d'une étude sur les retombées économiques et sociales des renouvelables dans quatre territoires français passées à la transition énergétique.  Au-delà des retombées directes, qu'elles soient fiscales, économiques ou en terme d'emplois locaux non délocalisables, ces projets éoliens et solaires créent un effet d'entraînement et de redynamisation de leur région. Les projets cités dans le rapport ne sont que des exemples car ils sont des centaines en France, et leur multiplication doit former le futur paysage énergétique français.   Rendez-vous ce samedi 26 septembre 2015 à DIJON - Place Darcy     Communiqué de presse  

26 septembre 2015 à 4h41 par Franck Pelloux

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local