Guet-apens à Chenôve : le maire mettra "tout en oeuvre" pour l'enquête

Après que des pompiers côte-d'oriens se soient faits voler leur véhicule puis callaisser lors d'une intervention jeudi soir dans le quartier du Mail à Chenôve, le maire Thierry Falconnet a assuré que la Ville mettrait tout en oeuvre pour aider l'enquête.

6 février 2017 à 8h08 par 45

K6 FM

Après que des pompiers côte-d'oriens se soient faits voler leur véhicule puis callaisser lors d'une intervention jeudi soir dans le quartier du Mail à Chenôve, le maire Thierry Falconnet a assuré que la Ville mettrait tout en oeuvre pour aider l'enquête.


Suite aux jets de pierres sur une voiture de pompiers au niveau du Boulevard de Lattre de Tassigny et de la rue Saint-Exupéry, le Maire de Chenôve a tenu à réagir.


« Au nom de l'équipe municipale, je condamne avec la plus grande fermeté les actes inqualifiables et imbéciles qui ont été commis la nuit dernière, dans le quartier du Mail à Chenôve, à l'encontre de sapeurs-pompiers. De tels comportements ne sont pas acceptables dans notre République où les lois doivent s'appliquer à tous et partout.
Pour rappel, des pompiers ont été appelés dans la nuit du jeudi 2 au vendredi au 3 février 2017 pour intervenir sur une panne d'ascenseur dans un immeuble au niveau de la rue Saint Exupéry et du boulevard de Lattre de Tassigny. Pendant leur intervention, un ou plusieurs individus se sont emparés de leur véhicule d'intervention pour faire le tour du quartier. Après que les soldats du feu ont pu récupérer leur véhicule et alors qu'ils quittaient les lieux, celui-ci a été effectivement caillassé.
Les élus de Chenôve et moi-même tenons à apporter aux sapeurs-pompiers tout notre soutien et leur exprimer notre solidarité. A titre personnel, je l'ai toujours fait lorsque l'intégrité physique des membres de forces de sécurité et/ou des forces de l'ordre a pu être menacée. Ce soutien est d'autant plus primordial en cette période difficile et troublée.
La Ville de Chenôve mettra par ailleurs à la disposition de l'enquête de police tous les éléments dont elle dispose pour que la lumière soit faite sur ces événements, en dehors de tout esprit polémique et de récupération politique. �? ce titre, au vu des éléments portés à cette heure à ma connaissance, je regrette les conclusions hâtives tirées en des termes tout à fait discutables alors que l'enquête démarre à peine. Une nouvelle fois, je réprouve des actes commis à l'encontre d'hommes et de femmes dont la seule mission est d'aider, de protéger et de sauver des vies et à qui je réitère mon plein et entier soutien. Je fais entièrement confiance aux autorités compétentes pour aller au terme de leurs investigations et j'appelle chacune et chacun à respecter leur travail. »


Y.O.