Hôtellerie : Les touristes asiatiques dopent la fréquentation en Bourgogne

Alors que le nombre d'arrivée est en augmentation en Bourgogne, pour le bimestre octobre-novembre 2014, l'INSEE souligne les touristes asiatiques et en particulier les chinois sont de plus en nombreux, et compensent ainsi le recul des clients français.

4 mars 2015 à 7h27 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Alors que le nombre d'arrivée est en augmentation en Bourgogne, pour le bimestre octobre-novembre 2014, les touristes asiatiques et en particulier les chinois sont de plus en nombreux, et compensent ainsi le recul des clients français.

Durant le bimestre, les arrivées sont en hausse de 3,4 %. Les nuitées correspondantes progressent peu, de 0,7 %. Cette modeste amélioration est due à l'afflux des touristes étrangers, compensant le recul de la fréquentation française. Les touristes chinois occupent pendant cette période le premier rang, et de loin. Parmi les étrangers, 5 500 chinois étaient venus dans les hôtels bourguignons en octobre �?? novembre 2010. Ils sont maintenant près de 35 000. Les touristes américains ont délaissé la Bourgogne, avec une baisse des nuitées de 11,3 %, ainsi que les Italiens dans une moindre mesure (- 1,4 %). La Bourgogne, avec cette progression limitée des nuitées au cours de ce bimestre, par rapport à octobre �?? novembre 2013, fait partie des cinq régions pour lesquelles l'activité hôtelière est en hausse. Elle se situe au quatrième rang pour la part des nuitées étrangères, parmi l'ensemble des régions métropolitaines. La durée moyenne de séjour fléchit légèrement. Le taux d'occupation perd 1,1 point, comparé à la même période en 2013. �? cette période de l'année, la moitié seulement des chambres est occupée. La fréquentation hôtelière progresse pour les hôtels situés en zone urbaine. Elle diminue en milieu rural. En Saône-et-Loire, la fréquentation hôtelière est en forte progression, de 10,7 % pour les arrivées et de 8 % pour les nuitées. Ce département est le seul à combiner à la fois une hausse de la clientèle française et de la clientèle étrangère. L'Yonne compense une érosion de la présence de touristes français par un afflux de touristes étrangers. La Côte-d'Or bénéficie d'une hausse des arrivées, liée en partie aux touristes chinois. Mais les nuitées associées sont en baisse, de 1,8 %. Dans la Nièvre, l'activité hôtelière est en retrait de plus de 5 % pour les arrivées comme pour les nuitées au cours de ce bimestre, par rapport à octobre �?? novembre 2013.

Communiqué de l'INSEE Bourgogne