JDA Dijon Basket 63 - 76 Limoges : La Jeanne à nouveau battue dans son Palais

Rien ne va plus pour la JDA Dijon. Les basketteurs dijonnais ont enchainé ce lundi soir une 6e défaite consécutive en championnat de Pro A, cette fois contre Limoges. Une défaite 63-76 à domicile qui complique un peu plus la situation, et l'entente du groupe.

17 mars 2015 à 3h23 par 45

K6 FM

Rien ne va plus pour la JDA Dijon. Les basketteurs dijonnais ont enchain� ce lundi soir une 6e d�faite cons�cutive en championnat de Pro A, cette fois contre Limoges. Une d�faite 63-76 � domicile qui complique un peu plus la situation, et l'entente du groupe.

Avant le d�but de cette 24 e journ�e, les pronostics ne sont pas vraiment en faveur de la JDA Dijon Basket. Diminu�e physiquement par quelques blessures, et mentalement par 5 d�faites de rang en championnat, la Jeanne recevait le championnat de France en titre, � quelques places plus haut en championnat.

Le score final de 76-63 pour Limoges semble donc logique. Mais la physionomie du match a quand m�me �t� tout autre, et la Jeanne a encore "craqu'.

Car le d�but de match a notamment �t� tonitruant, avec un 9-0 inflig� par des Dijonnais determin�s � casser la spirale n�gative. Malgr� ce bon d�part, les joueurs de Jean-Louis Borg n'ont pas �t� assez appliqu�s en d�fense pour le faire fructifier. L'absence de Ferdinand Pr�nom a �t� une nouvelle fois pr�judiciable � l'impact physique des Dijonnais, au rebond comme lors des phases d�fensives. "L'�quipe va dans le sens ou elle peut aller aujourd'hui. On tient trente minutes et on s'effondre car on use trop du tir � 3 points, et avec la fatigue, le pourcentage baisse." confiait le coach dijonnais � la fin du match. Sans sa d�fense, la Jeanne a vu les Limogeaux revenir petit � petit, et prendre logiquement de l'avance au score en seconde mi-temps.

Une sixi�me d�faite de rang qui �jecte la Jeanne de la lutte au Top 5, m�me si les �carts restent minimes. La fracture est moins comptable que mentale, � l'image de Zach Moss. Le pivot am�ricain exprimait toute sa frustration apr�s la d�faite : "Avant, tout le monde se battait pour les autres,  aujourd'hui tout le monde joue du un contre un. C'est la m�me chose chaque semaine, on commence bien, et tout s'effondre. [...] s'il y en a qui ne veulent pas jouer, qu'ils le disent au pr�sident et au coach,et qu'ils s'en aillent...

Le staff aura une semaine pour remettre le groupe sur le droit chemin avant un d�placement lundi prochain � Villeurbanne pour y affronter l'ASVEL.

Olid Yoann