José Almeida satisfait du projet d'école de la gendarmerie nationale à Longvic

Quelques minutes après l'annonce officielle du projet de revitalisation du site militaire de la BA 102 en une école de la Gendarmerie Nationale, le maire de Longvic José Almeida s'est félicité du travail accompli pendant près d'un an pour trouver une solution suite à la dissolution de la base.

17 juillet 2015 à 10h00 par 45

K6 FM

Quelques minutes apr�s l'annonce officielle du projet de revitalisation du site militaire de la BA 102 en une �cole de la Gendarmerie Nationale, le maire de Longvic Jos� Almeida s'est f�licit� du travail accompli pendant pr�s d'un an pour trouver une solution suite � la dissolution de la base.

" Notre opini�tret� a pay�.

Je me f�licite sinc�rement que le travail men� depuis moins d'un an avec le comit� de revitalisation du site de Longvic porte ses fruits aussi rapidement.

En effet, c'est sans rel�che que j'ai travaill�, avec mes coll�gues maires, aux c�t�s des autres partenaires et accompagn� du Pr�fet, au sein du comit� de site, � un projet s�rieux de revitalisation de la BA 102 pour Longvic et la Communaut� Urbaine du Grand Dijon.

J'associe bien s�r, les membres du gouvernement, Monsieur le Ministre de l'int�rieur Bernard Cazeneuve et �videmment Monsieur le Ministre du travail Fran�ois Rebsamen, partenaire naturel de notre territoire.

Depuis l'annonce de la fermeture de la BA102, nous avons exploit� l'ensemble des axes de d�veloppement possibles : activit�s �conomiques, �cole et bien d'autres.

En s'installant sur le site de Longvic, l'�cole de la gendarmerie nationale profitera d'infrastructures de grande qualit� r�cemment remises � neuf, mais aussi de tous les services mis en place par notre commune et notre agglom�ration pour offrir aux militaires, permanents et stagiaires une grande qualit� de vie.

Cette bonne nouvelle va rassurer les Longviciennes et les Longviciens sur notre capacit� � savoir rebondir face aux difficult�s et coupe court �galement � toutes les pol�miques politiciennes et st�riles que certains ont voulu faire �merger ces derniers mois.

Cependant notre t�che n'est pas termin�e. Il nous reste � poursuivre notre travail avec l'Etat sur le soutien financier apport� � nos projets communaux et d'agglom�ration.

La seule r�ponse valable face aux difficult�s, c'est un travail minutieux et acharn�. C'est notre culture de la solution, c'est la m�thode que je porte avec mon �quipe municipale et je suis fier que Longvic s'y engage avec volontarisme." a �crit le premier �dile longvicien dans son communiqu�.

Yoann Olid