La Droite reste perplexe sur la fusion Bourgogne Franche-Comté

Réunis à l'occasion de la première  "Conférence des territoires Bourgogne Franche-Comté" vendredi dernier, les élus de droite de Bourgogne et de Franche-Comté ont fait part de leur interrogation quand à l'avancée et aux modalités de la fusion prévue entre les deux régions.

8 février 2015 à 15h51 par 45

K6 FM

Ce 6 février, les élus des groupes UMP-UDI de la Bourgogne et de la Franche-Comté ont, dans un esprit constructif, participé à la première conférence des territoires en charge des travaux préparatoires à la fusion.
Malgré la communication à outrance des exécutifs socialistes des deux régions, répétant inlassablement que « tout va bien », de nombreuses inquiétudes demeurent sur cette fusion:
- Quel avenir pour les agents territoriaux ?�?�- Quelles compétences seront les futures victimes de l'indispensable
convergence des politiques régionales ?�?�- Comment garantir un développement harmonieux de notre territoire ?
En réalité, nos travaux se heurtent à un problème de méthode.
Comment peut-on préparer la fusion de 2 collectivités majeures pour le quotidien des habitants alors que la loi redéfinissant les compétences de cette nouvelle entité est actuellement en discussion ?
L'harmonisation des politiques et des ressources est nécessaire, mais préparation ne veut pas dire décision. Comment construire un projet sérieux dès maintenant, puisque c'est finalement aux Assemblées élues en fin d'année qu'il reviendra de mettre en �?uvre telle ou telle politique ?
Ce calendrier, à contre-courant du bon sens, laisse planer un doute important sur la continuité du service public, l'accompagnement des projets, le développement de notre territoire alors que nous construisons l'avenir de la Bourgogne/Franche-Comté.
Comunqiué des conseillers régionaux UMP-UDI et Divers Droite de Bourgogne et Franche-Comté