Le président de la fédération régionale des travaux publics fustige le gouvernement

Dans un communiqué envoyé ce jeudi, Vincent Martin, le président de la fédération régionale des travaux publics, fustige la décision du gouvernement qui demande au secteur des travaux publics de poursuivre ses activités en cette période de confinement et de crise sanitaire.

19 mars 2020 à 15h56 par la rédaction

K6 FM
Vincent Martin, pr�sident de la f�d�ration r�gionale des travaux publics
Crédit: F�d�ration des travaux Publics BFC

« Alors que le Président de la République assène à la population de rester chez elle pour faire face à la pandémie, que les citoyens ne peuvent se déplacer qu’à certaines conditions avec une attestation quotidienne avec un risque d’amende, que les Français doivent « télé-travailler », les déclarations ministérielles (Ministre de l’Intérieur, Ministre de l’Economie, Ministre du Travail) demandent au secteur des Travaux Publics de poursuivre l’activité ?!

C’est IRRECEVABLE ! Les chefs d’entreprises sont responsables et veulent assurer la protection des salariés et de leurs familles et participer ainsi à la mobilisation collective pour enrayer la pandémie ! Malgré les difficultés que cela va engendrer, les chefs d’entreprises restent solidaires dans cette crise sanitaire. Absolument pas « défaitistes », mais avec un sens accru des priorités : la santé et la sécurité. N’est-ce pas là une grande preuve de civisme ?

Les Travaux Publics assureront des travaux pour la continuité du service public, mais il est INCONCEVABLE de « mettre en danger » les salariés. Nous demandons une prise de position de la part des responsables politiques en faveur de l’ARRET DES CHANTIERS immédiatement pour une durée initiale de 15 jours pouvant être étendue à un mois MINIMUM. »

Communiqué de Vincent MARTIN, président de la FRTP BFC