Législatives en Côte-d'Or : la 3e circonscription va-t-elle basculer à droite ?

Passée de députée officielle à candidate dissidente pour le Parti Socialiste, la trajectoire de Kheïra Bouziane sera l'un des enjeux des éléctions législatives sur la 3e circonscription de Côte-d'Or. Face à elle dans cette circonscription de gauche : la candidate officielle du PS, mais aussi un certain B.Obama. Analyse avant le vote de dimanche.

7 juin 2017 à 8h23 par 45

K6 FM

Passée de députée officielle à candidate dissidente pour le Parti Socialiste, la trajectoire de Kheïra Bouziane sera l'un des enjeux des éléctions législatives sur la 3e circonscription de Côte-d'Or. Face à elle dans cette circonscription de gauche : la candidate officielle du PS, mais aussi un certain B.Obama. Analyse avant le vote de dimanche.

La circonscription

La troisième circonscription est un des trois territoires qui englobe une partie de la métropole dijonnaise et de son agglomération. Elle regroupe ainsi les cantons de Chenôve, Dijon II, Dijon IV (dont Quetigny, Chevigny, Longvic) et le secteur de Genlis.

La situation

Ancien bastion du socialiste Claude Darciaux, la 3e circonscription sera une des circonscriptions les plus disputées cette année avec 14 candidatures. La député PS sortante, Kheïra Bouziane, n'a pas été ré-investie par son parti après 5 ans de mandat, sûrement pour avoir été une "frondeuse" sur de nombreux dossiers pendant le quinquennat. Mais la députée d'origine algérienne (née à Oran) n'a pas lâcher pour autant et se présentera en candidate divers-gauche dissidente, face à l'investie Anne Dillenseger. Une autre ex-socialiste, Fadila Khattabi, sera elle la candidate de la majorité présidentielle (La République En Marche). �? droite, c'est toujours Pascale Caravel, battue au second tour en 2012, qui a été investie. Elle pourrait profiter de la division au sein de la gauche pour faire basculer la circonscription, tout comme Jean-François Bathelier, le candidat FN. La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon présente elle un candidat au patronyme insolite : Boris Obama. S'il n'a rien à voir avec l'ancien président des USA, il possède lui aussi de sérieuse chance de qualification au second tour.

Les candidats

- Kheïra Bouziane : DVG (Divers-gauche - dissidente PS)
- Pascale Caravel-Fauguet : LR - UDI  (Les Républicains - Union des Démocrates et Indépendants)
- Yilmaz �?elik : PEJ (Parti égalité justice)
- Anne Dillenseger : PS (Parti socialiste)
- Fadila Khattabi : LREM (La République En Marche)
- Dominique Mauri : AEI (Alliance Ecologiste Indépendante)
- Boris Obama : FI (La France insoumise)
- Michel Procureur : EELV (Europe Ecologie Les Verts)
- Christine Schenk : UPR (Union populaire républicaine)
- Jean-François Bathelier : FN (Front national)
- Isabelle de Almeida : PCF (Parti communiste français)
- Stéphane Pournin : LO (Lutte Ouvrière)
- Dominique Gros : POID (Parti ouvrier indépendant démocratique)
- Khaled Ben Letaïef

Y.O.