Les chiffres de la délinquance en Côte d’Or

Les chiffres de la délinquance pour l’année 2018 dans le département ont été présentés ce mardi après-midi à la préfecture.

30 janvier 2019 à 3h30 par Fabrice Aubry

K6 FM
Bernard Schmeltz, le pr�fet de C�te d'Or (au centre) accompagn� d'Eric Mathais, procureur de la R�pu
Crédit: K6FM

En plus des chiffres de la sécurité routière, d’autres données sur divers faits de délinquance et d’incivilités ont été présenté ce mardi après-midi lors d’une conférence de presse à la préfecture. 


On retiendra notamment que le nombre de cambriolages en 2018 dans le département était en baisse de 6% dans les zones du département gérées par la Police Nationale et une baisse de 5%  dans les zones gérées par la Gendarmerie.


On a appris qu’il y a eu 7 vols à main armée commis l’an dernier en Côte d’Or, des vols commis surtout envers des commerçants. Selon Paul Montmartin, directeur interrégional de la Police Judicaire, un nouveau phénomène est apparu l’an dernier : le « Jackpoting », le fait d’enlever la façade d’un distributeur automatique de billets pour tenter d’un prendre le contrôle. Un phénomène qui reste toutefois marginal.


A noter aussi d’autres phénomènes comme des vols de GPS dans les exploitations agricoles.


Les autorités nous ont aussi indiqué une hausse des atteintes à l’intégrité physique mais aussi une baisse des atteintes aux biens.


Sur des questions judicaires, Éric Mathais, procureur de la République de Dijon, a indiqué que 2018 a été une année compliquée pour le parquet. Sur l’ensemble de l’année, il y a eu une augmentation des comparutions immédiates de +18% par rapport à 2017.


« Je voudrais continuer la progression des comparutions immédiates cette année », a déclaré Éric Mathais.  


A noter aussi ce chiffre très important : nous sommes passés de 34 manifestations en Côte d’Or en 2017 à 134 manifestations en 2018 (uniquement les manifestations déclarées). Une hausse considérable due notamment au mouvement des gilets jaunes qui a démarré en novembre.  


Dernière information, selon le commissaire divisionnaire Jean-Claude Duand, il y a eu l’année dernière une hausse des atteintes à la police : « On est passé de 53 policiers blessés en 2017 à 83 en 2018. Avec un rapport à l’autorité de plus en plus contesté », selon Jean-Claude Duand. 


Ecoutez ci-dessous l'interview du général Thierry Cailloz, commandant de gendarmerie de la région Bourgogne-Franche-Comté et commandant du groupement de Côte d’Or :