Les élèves de terminale se disent stressés par ParcourSup

Les élèves de Terminale ont jusqu'au 13 mars 18h pour saisir leurs vœux d'orientation post-bac sur la nouvelle plateforme Parcoursup. Le site internet « DigiSchool » a interrogé plus de 1000 élèves de Terminale afin de connaître leur ressenti sur ce nouvel outil. Dans le même temps, nous avons appris que le conseil supérieur de l’éducation a émis un avis négatif sur cette plateforme Parcoursup.

8 mars 2018 à 16h45 par Fabrice Aubry

K6 FM

Parcoursup : une procédure jugée simple pour 62% des Terminales

La grande majorité des Terminales (62%) qualifie l'utilisation de la nouvelle plateforme Parcoursup de "simple". Ils sont 31% à la trouver "compliquée" et 7% "très compliquée".

Quant aux "attendus", l'autre grande nouveauté de Parcoursup, ils sont jugés de "plutôt clairs" par plus d'un Terminale sur deux (55%) et de "très clairs" pour 12% des élèves interrogés. 28% les qualifient de "plutôt pas clairs" et 6% de "pas clairs du tout". Preuve de cette bonne appréhension des "attendus" par les lycéens, seuls 4% d'entre eux ont cité "s'informer sur les prérequis" comme l'étape la plus compliquée lors de la procédure Parcoursup.

 

75% des Terminales se disent stressés face à la procédure Parcoursup

Les Terminales apparaissent comme impliqués et sérieux face à cette nouvelle plateforme d'affectation post-bac. À deux semaines de la clôture de la saisie des vœux sur Parcoursup, plus de 7 élèves sur 10 avaient en effet commencé à renseigner leurs souhaits. Ils étaient même 13% à avoir totalement finalisé leur dossier. Seuls 15% n'avaient pas encore renseigné de vœux sur la plateforme.

Bien qu’investis dans leur projet d'orientation, ¾ des Terminales avouent être "sous pression" avec Parcoursup. Comment expliquer ce stress ? La nouveauté du dispositif et l'impression "d'être des cobayes" revient souvent.

L'autre facteur expliquant ce stress est lié à la rédaction du projet de formation motivé. 77% des Terminales sont en effet stressés par cette obligation de rédiger des mini lettres de motivation personnalisée pour chacun des vœux. Plus de la moitié des élèves de Terminale (53%) trouve que c'est d'ailleurs l'étape la plus compliquée à réaliser sur Parcoursup, devant "trouver la formation qui me correspond" (20%), "saisir des sous vœux" (9%), "saisir mes vœux" (8%) et "renseigner mes informations personnelles" (7%).

Enfin, cette pression ressentie par 75% des Terminales peut s'expliquer par un accompagnement insuffisant. Un Terminale sur deux (49%) s'est connecté seul sur Parcoursup la première fois et 41% estiment ne pas "être suffisamment accompagnés par leurs professeurs" dans leurs démarches pour réussir leur procédure Parcoursup. 

Communiqué de DigiSchool

Dans le même temps, nous avons appris que le conseil supérieur de l’éducation rejette ParcourSup :

Après avoir reçu ZÉRO avis POUR du CSE, les débats du CNESER portés par nos élu.e.s ont démontré que Parcoursup fermera l’accès à la formation de leur choix à de nombreu.x/ses bachelier.e.s à la rentrée prochaine et que la génération 2000 sera sacrifiée. C’est pourquoi le SNESUP-FSU demande toujours un investissement massif dans l’enseignement supérieur et la recherche, le retrait de la loi ORE et un moratoire sur les réformes du baccalauréat et du lycée. Celles-ci forment un tout sinistrement cohérent et s’inscrivent dans le cadre des politiques du gouvernement visant à casser les services publics. Le SNESUP-FSU appelle à la réussite de la mobilisation nationale du 22 mars.

Communiqué du conseil supérieur de l’éducation