Les foires-expositions ont-elles du plomb dans l’aile ?

A la veille de l’ouverture de la 88ème Foire internationale et gastronomique de Dijon, Yves Bruneau, directeur général depuis l’an 2000 de l’association Dijon Congrexpo, répond à cette question un peu brutale.

31 octobre 2018 à 5h52 par Traces Écrites News

K6 FM
Yves Bruneau avec ses équipes techniques quelques jours avant la foire 2018
Crédit: Traces �crites

Comment se portent les foires-expositions, notamment dans l'Est ?

« Nous vivons des conjonctures très variables et actuellement ce n’est pas la meilleure période. Sur les cinq dernières années, la fréquentation stagne, voire diminue. Et s’il y a une embellie à une édition, cela ne fait que compenser les pertes précédentes et encore...

A titre d’exemple, parmi les 80 foires recensées en France, l’analyse des données contrôlées de 50 d’entre elles donne les résultats suivants en 2016 : 4 millions 496.940 visites (-7,2%) ; 21.891 exposants (-0,3%) ; 1 million 85.449 m2 d’expositions, soit -1,2%. (source Unimev) » 

Pour lire la suite de cet article, rendez-vous sur le site de Traces Ecrites News