Les voeux du président Alain Bonnin à l'Université de Bourgogne

Le président de l'université de Bourgogne Alain Bonnin, a exprimé ce jeudi à la Maison des Sciences de l'Homme de Dijon ses voeux pour la nouvelle année qui s'ouvre. Retrouvez les en intégralité.

9 janvier 2015 à 6h54 par 45

K6 FM

Le président de l'université de Bourgogne Alain Bonnin, a exprimé ce jeudi à la Maison des Sciences de l'Homme de Dijon ses voeux pour la nouvelle année qui s'ouvre. Retrouvez les en intégralité ci-dessous : 

" Je me fais depuis deux ans une joie de partager avec vous ce moment de convivialité pour fêter une nouvelle année que l'on espère riche en réussites et bonheurs de toutes sortes. Aujourd'hui, je ne peux m'abstenir de commencer d'abord par partager avec vous ma grande douleur face à la barbarie qui s'est manifestée hier à Paris. Une barbarie face à laquelle les universitaires ne peuvent rester indifférents car elle touche ce qui fait le c�?ur même de nos valeurs communes : la liberté de penser, de concevoir, d'imaginer, de proposer, la liberté de s'exprimer. Les victimes d'hier, collègue pour l'une d'entre elles, ont payé de leur vie notre droit d'être libres et de penser. Beaucoup d'entre vous ont partagé une minute de silence avec nous ce midi. Je sais que notre communauté saura toujours se rassembler contre l'injustice aveugle et destructrice. Nous n'oublierons jamais les victimes de Charlie Hebdo.

Permettez-moi maintenant de vous présenter mes meilleurs v�?ux pour la nouvelle année.

AU MOIS DE FEVRIER DE L'ANNEE 2004, L'UNIVERSITE DE FRANCHE COMTE ET L'UNIVERSITE DE BOURGOGNE TENAIENT UN PREMIER CONSEIL COMMUN DE LEURS EQUIPES DIRIGEANTES, ENGAGEANT UN RAPPROCHEMENT DONT NOUS SOMMES TOUS, AUJOURD'HUI, LES HERITIERS. CAR EN CE 8 JANVIER 2015 UNIVERSITE BOURGOGNE FRANCHE COMTE EST NEE. Et je veux débuter cette cérémonie en saluant Françoise Bévalot et Jean Claude Fortier qui présidaient l'Université de Franche Comté et l'Université de Bourgogne en 2004, pour la vision d'avenir qu'ils nous ont transmise.

Cette vision a été partagée par tous leurs successeurs et je veux également saluer mes partenaires qui ont permis que ce nouvel horizon s'ouvre à nous : Jacques Bahi président de l'Université de Franche Comté, Pascal Brochet directeur de l'Université Technologique de Belfort Montbéliard, Bernard Cretin directeur de l'Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques de Besançon, Claude Bernhard, directeur d'AgroSup Dijon, Stephan Bourcieu directeur du groupe ESC Dijon-Bourgogne. Ensemble, nous allons donner à la région Bourgogne Franche �??Comté qui sera créée au début de l'année 2016 un grand établissement d'Enseignement Supérieur et de Recherche, moteur d'une réforme territoriale à laquelle il va contribuer à donner du sens.
Sur le territoire de cette vaste région où les forces de l'Enseignement Supérieur et de la recherche vont de Belfort au Creusot et à Nevers �?? environ 400 km �?? Université Bourgogne Franche Comté va permettre une politique d'Enseignement Supérieur, de Recherche et d'Innovation intégrée, cohérente, ambitieuse, au service de la jeunesse à laquelle nous devons offrir l'excellence et la pluridisciplinarité des formations, et au service de l'économie.

Il n'y a qu'ensemble que nous puissions y arriver. Car dans un monde dont les frontières ne cessent d'être repoussées, il n'est d'autre chemin pour l'Enseignement Supérieur, la Recherche et l'Innovation, que celui du regroupement, celui de la différentiation et celui des partenariats - avec les entreprises et le monde socio-économiques �?? avec les régions et les agglomérations ; c'est en s'appuyant sur ces 3 piliers indissociablement liés - établissements d'enseignement supérieur et de recherche �?? entreprises - et acteurs politiques locaux et régionaux, que nous pourrons inventer les modèles d'enseignement supérieur, de recherche et d'innovation de l'avenir.

Ces modèles ne seront pas les mêmes partout. En Bourgogne Franche-Comté ils s'appuieront sur l'identité partagée des deux régions actuelles :
�?� Un caractère essentiellement rural mais avec des bassins de forte spécialisation industrielle
�?� Une région carrefour en Europe, entre le bassin parisien, Rhône-Alpes, l'Alsace-Lorraine, la Suisse et l'axe Rhin-Rhône ; région au centre d'un réseau de communications ferroviaires, autoroutières et fluviales ayant peu d'équivalent en Europe. Si nous savons nous regrouper �?? et c'est presque chose faite �?? nous différentier �?? et c'est en cours à travers la stratégie de spécialisation intelligente des territoires �?? et travailler avec les entreprises, cette situation géographique sera une formidable opportunité.
�?� Enfin 3ième caractère fortement identifiant, une organisation territoriale multipolaire, avec un réseau de 11 villes universitaires qu'il nous revient d'animer pour mettre en place un modèle de développement universitaire original conjuguant efficacité, différenciation et respect des territoires, et répondant à une conception équilibrée de l'aménagement régional. Parce que nous militons pour l'égale dignité des territoires et des besoins des femmes et des hommes qui y vivent et qui les font vivre.

UNIVERSITE BOURGOGNE FRANCHE COMTE VA DONC ETRE CREEE AU TOUT DEBUT DE L'ANNEE 2015. CETTE ANNEE QUI DEBUTE EST EGALEMENT CELLE DE NOTRE CANDIDATURE AU PROGRAMME INVESTISSEMENTS D'AVENIRS « INITIATIVE D'EXCELLENCE » I-SITE pour « Initiative Science Innovation Territoire Economie » chacun de ces mots est important. Candidature pour que la Bourgogne Franche-Comté soit identifiée comme site universitaire d'excellence. Car ce programme vise à identifier en France une quinzaine de sites universitaires de rang mondial qui se distinguent par leur capacité à développer dans des domaines de différentiation reconnus des partenariats forts avec le monde économique et des actions innovantes de recherche partenariale, ainsi que de formation, qu'elle soit professionnelle, initiale et continue.

Ainsi mesdames et messieurs le succès à l'Initiative d'Excellence I-SITE doit être notre grand dessein partagé pour 2015. Je veux vous dire ce soir que nous pouvons gagner �?? nous pouvons gagner car Université Bourgogne Franche Comté permet désormais de porter d'une seule voix une politique commune �?? nous pouvons gagner car nous avons des domaines de différentiation reconnus �?? nous pouvons gagner car il y a sur ce territoire des forces économiques importantes et rassemblées: le Pôle Vitagora, le pôle nucléaire de Bourgogne, le pôle Véhicules du futur, la Vallée de l'énergie, le Pôle Microtechniques, le Pôle Plastipolis, les clusters santé de Bourgogne et du nord de la Franche-Comté �?? nous pouvons gagner car nous bénéficions d'acteurs institutionnels dynamiques sur l'économie et l'innovation comme les chambres de commerce et d'industrie, les collectivités, les agences de développement et les partenaires de l'état.

Nous devons gagner car l'enjeu pour la Bourgogne Franche-Comté est immense. Notre région est entourée de sites universitaires distingués par l'Initiative d'Excellence au cours d'appels à candidature précédents �?? Strasbourg, Paris-, ou bien positionnés pour l'être au cours du présent appel �?? Lorraine, Lyon, Grenoble - et il s'agit pour nous de continuer à attirer des talents dans une compétition désormais ouverte au niveau mondial. Car c'est de notre capacité à attirer les meilleurs talents et à gagner de grands programmes européens que dépendront, demain, notre capacité à former les cadres, à développer une économie de l'innovation dynamique, et à offrir à la jeunesse de notre région les meilleures perspectives de formation supérieure et d'insertion professionnelle.
Je veux donc remercier notre communauté qui a perçu les enjeux liés à la construction inter-régionale et à ce programme Initiative d'Excellence, et qui a dépassé les incertitudes et les craintes pour s'impliquer avec confiance dans un projet nouveau, transformant et ambitieux. Je veux également remercier les partenaires du consortium qui construit ce formidable projet, avec outre les 6 membres fondateurs d'Université Bourgogne Franche-Comté, l'Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers qui a vocation à rejoindre UBFC en 2016, les 2 CHU de Dijon et Besançon, le Centre Georges François Leclerc, l'Etablissement Français du sang de Bourgogne Franche Comté, et les grands organismes de recherche, INRA, INSERM, CNRS et CEA.

Je veux également dire ce soir à toutes et tous, communauté des personnels et des étudiants de l'Université de Bourgogne, partenaires de l'Université de Bourgogne, mon optimisme et ma confiance. J'ai confiance en notre intelligence collective. J'ai la certitude que la Bourgogne Franche-Comté est le nouvel horizon de nos ambitions. Et je sais que nous sommes bien positionnés au niveau mondial ; en voici 2 indicateurs prestigieux :
�?� Le classement de Shangaï dont les 500 meilleurs établissements au monde sont publiés : Université Bourgogne Franche Comté, dans le périmètre de ses 6 membres fondateurs actuels, deviendra visible car positionnée entre le 400ième et le 500ième rang mondial.
�?� Le classement de Leiden, autre classement international reconnu : l'Université de Bourgogne, seule, y occupe la 263 ième place mondiale, troisième université européenne dans les sciences de l'environnement. Tout nous est donc possible.

ALORS MESDAMES ET MESSIEURS, CHERS COLLEGUES, CHERS ETUDIANTS, CHERS PARTENAIRES, CHERS AMIS AYONS CONFIANCE EN NOUS. Confiance lucide mais confiance résolue. Je sais les inquiétudes liées aux regroupements, à la différentiation, au contexte économique. Opposons leur notre intelligence collective, notre imagination, notre capacité à avancer dans le dialogue et le respect de tous. Opposons leur notre capacité à arbitrer et faire des choix ; souvent difficiles, parfois imparfaits, mais toujours réalisés au mieux de l'intérêt général.
Et c'est là mon engagement sans équivoque pour les années qui viennent, celui de continuer à veiller à ce que nos décisions soient à la fois les plus efficaces et équitables possible, sans mettre en péril nos missions, et celui de travailler à une Université de Bourgogne rassemblée et confiante en sa capacité à s'engager vers de nouveaux horizons.

AVANT DE CONCLURE, JE SOUHAITE REMERCIER NOS PARTENAIRES :
�?� Je remercie les entreprises et les acteurs du monde économique. Le lien que nous avons tissé depuis près de 3 ans est une de mes fiertés. L'ouverture en 2015 d'un « espace entreprise » dédié aux relations avec le monde économique va permettre d'approfondir notre travail commun. Et j'en confie la direction à Sylvain Comparot, qui après 3 ans à la direction de mon cabinet évolue vers cette nouvelle mission.
�?� Je veux remercier également les responsables politiques, les parlementaires et les représentants de l'Etat dans notre région ; monsieur le président du Conseil Régional, mesdames et messieurs les sénateurs et députés, monsieur le préfet, monsieur le recteur, à des moments décisifs, je vous ai sollicités et vous vous êtes engagés aux côtés de l'université de Bourgogne. Au nom de toute notre communauté je vous en suis très profondément reconnaissant.

ET PUIS LE MOMENT DES V�?UX EST CELUI OU J'EPROUVE, PEUT-ETRE DAVANTAGE ENCORE QUE DURANT L'ANNEE, CE QUI NOUS LIE PROFONDEMENT, ETUDIANTS, PERSONNELS ET PARTENAIRES DE NOTRE UNIVERSITE. C'est également le moment où, revisitant notre bilan et nos projets, je perçois la force de l'équipe qui m'entoure et qui oeuvre avec intelligence et obstination à l'avenir de l'Université de Bourgogne. Doyens et directeurs de laboratoires, qui contribuent de façon tellement essentielle à la qualité et à la reconnaissance de nos formations et de notre recherche. Toutes et tous, dans les engagements et les responsabilités qui sont les vôtres, je vous assure de ma profonde gratitude pour le travail que vous réalisez.
ET JE VEUX, CE SOIR, PRENDRE LE TEMPS DE REMERCIER PARTICULIEREMENT LES CHEFS DE SERVICE ET DE POLES AINSI QUE LEURS PERSONNELS. Je connais votre engagement, votre dévouement, pour que la politique que je définis soit exécutée au mieux. Je sais aussi vos difficultés, votre stress parfois, vu la lourdeur des tâches qui sont les vôtres et doivent souvent être accomplies dans des temps record. Les grands enjeux qui nous attendent durant cette année 2015 (achever le dossier ISITE, préparer le prochain contrat quinquennal) vont certainement à nouveau vous solliciter fortement. Je voudrais vous remercier par avance pour votre contribution inestimable à la réalisation de tous ces dossiers. Je sais que sans vous, rien ne serait possible.

JE REMERCIE EGALEMENT PLUS G�?N�?RALEMENT TOUS LES PERSONNELS DE L'UNIVERSITE DE BOURGOGNE, personnels administratifs et techniques, enseignants, enseignants-chercheurs, chercheurs. Sans vous, l'Université de Bourgogne ne serait tout simplement pas. Grâce à vous, elle rayonne pour ses formations et ses recherches. Je sais que l'action que je mène avec mon équipe ne fait pas toujours consensus. Mais nous débattons respectueusement et votre confiance m'honore, elle est un moteur de mon action.

ENFIN ET JE CONCLURAI : CHERS ETUDIANTS, le monde que nous essayons de construire est pour vous. Et je suis fier qu'ici à l'Université de Bourgogne vous soyez étroitement associés à la politique qui est menée. Car comment penser votre avenir sans que vous y soyez associés ? Votre confiance renouvelée est la plus belle récompense de notre action.

Je vous souhaite à toutes et tous une excellente année 2015."