Lutte contre le cancer : un outil "révolutionnaire" à Dijon

Le centre de cancérologie Georges-François Leclerc vient d'obtenir, à la mois d'août, un appareil qui va révolutionner la vie des patients. Un Tep-Scan numérique qui va permettre aux médecins de donner de meilleurs diagnostics. 

15 septembre 2017 à 5h08 par journal1

K6 FM

Le centre de canc�rologie Georges-Fran�ois Leclerc vient d'obtenir, � la mois d'ao�t, un appareil qui va r�volutionner la vie des patients. Un Tep-Scan num�rique qui va permettre aux m�decins de donner de meilleurs diagnostics. 

C'est une premi�re en France. Jeudi,  le centre de canc�rologie et le CHU de Dijon ont pr�sent� un appareil qui va r�volutionner la vie de nombreux patients, mais aussi des praticiens.

L'�tablissement de lutte contre le cancer a obtenu � la fin du mois d'ao�t un TEP-Scanner num�rique. Une machine ultra sophistiqu�e qui va permettre aux m�decins de donner de meilleurs diagnostics mais �galement de r�duire le temps d'examen pour les patients.

 A noter que cet investissement a co�t� 4,5 millions d'euros aux deux �tablissements. "Forts de la volont� d'assurer une prise en charge optimale des patients, le Centre Georges-Fran�ois Leclerc et le CHU Dijon Bourgogne sont heureux de renforcer le champ de leur collaboration dans le cadre de l'am�lioration de l'offre de sant� sur le territoire r�gional et au-del', ont indiqu� les deux �tablissement dans un communiqu� commun. 

 

C'est une premi�re en France. Aujourd'hui le centre de canc�rologie et le CHU de Dijon ont pr�sent� un appareil qui va r�volutionner la vie de nombreux patients, mais aussi des praticiens. L'�tablissement est d�sormais dot� d'un TEP-Scanner num�rique. Alors qu'est-ce que �a permet ? Cet outil permet de mettre en lumi�re des tumeurs, des ganglions et autre l�sion.

Mais surtout il permet aux m�decins d'obtenir des donn�es beaucoup plus pr�cises et donc d'effectuer de meilleurs diagnostics. Tout �a en r�duisant le temps d'examen pour les patients. A noter que cet investissement a co�t� 4,5 millions d'euros aux deux �tablissements.