Manifestation du 9 mars : 2 500 personnes à Dijon

Près de 2500 personnes opposé au projet de réforme du code du travail ont manifesté mercredi 9 mars dans les rues de Dijon, à l'appel du syndicat étudiant UNEF et d'autres organisations syndicales et politiques qui avaient rejoint la mobilisation. Les organisateurs ont annoncé d'autres mouvements jusqu'au retrait du texte.

10 mars 2016 à 3h09 par 45

K6 FM

Pr�s de 2500 personnes oppos� au projet de r�forme du code du travail ont manifest� mercredi 9 mars dans les rues de Dijon, � l'appel du syndicat �tudiant UNEF et d'autres organisations syndicales et politiques qui avaient rejoint la mobilisation. Les organisateurs ont annonc� d'autres mouvements jusqu'au retrait du texte.

La pluie n'aura donc pas �vit� la forte mobilisation annonc�e dans les rues des grandes villes fran�aises et notamment Dijon ce mercredi 9 mars.

Selon les diff�rents observateurs, ils �taient 2500 dans les rues de la Cit� des Ducs, et au moins 150 000 dans toute la France pour crier leurs col�res face au projet de r�forme du code du travail de la ministre Myriam El Kohmri.

La mobilisation � Dijon, � l'appel de l'UNEF Bourgogne, organisation �tudiante, avait d�marr� d�s le matin devant les lyc�es Eiffel et Le Castel o� des �tudiants ont "filtr' l'acc�s � leur �tablissement pendant plusieurs heures en bloquant l'entr�e avec des �l�ments de chantiers, des palettes et autres...

Rejoins � 14h place de la Lib�ration par une intersyndicale et plusieurs organisations politiques, le cort�ge d'�tudiants a gonfl� avant de manifester dans les rues du centre-ville. 

La mobilisation s'est finalement dissip�e jusqu'au retour des �tudiants sur le campus dijonnais.

Face � la grogne, la ministre a elle d�fendu son projet devant l'Assembl�e Nationale en assurant vouloir "d�centraliser la n�gociation collective dans les entreprises, pour d�velopper de nouvelles formes de dialogue".

Un manque de r�ponse et de dialogue qui a incit� les organisations mobilis�es ce mercredi � rappeler que d'autres mouvements sont pr�vus (12 mars, 31 mars) et que d'autres pourraient voir le jour jusqu'au retrait complet de ce projet.

Yoann Olid