Plus de 73 000 personnes déjà vaccinées contre le COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté

C’est l’information qui nous a été donnée ce jeudi matin par la préfecture et par l’Agence Régionale de Santé : un mois après le lancement de la campagne de vaccination, plus de 73 000 personnes ont été vaccinées contre le COVID-19 dans la région. La gestion en flux tendu des doses de vaccins nécessite une régulation des rendez-vous dans les centres de vaccination pour le mois de février. Ci-dessous les précisions.

28 janvier 2021 à 11h00 par la rédaction

K6 FM
Crédit: Photo dillustration / CHU de Dijon

Au 26 janvier, un mois après les premières vaccinations en Bourgogne-Franche-Comté, 73 413 habitants ont été vaccinés contre la COVID-19. Un chiffre qui place la région en tête des régions de France en pourcentage de population ainsi protégée (2,61%).

La Préfecture de région et l’Agence Régionale de Santé saluent l’adhésion massive des publics prioritaires de cette première phase : résidents en EHPAD ou en unités de soins de longue durée, soignants de plus de 50 ans, personnes de plus de 75 ans, personnes vulnérables à très haut risque de formes graves… Elles tiennent à remercier par ailleurs tous les acteurs – collectivités territoriales, professionnels de santé, établissements de santé et médico-sociaux, SDIS - qui se sont impliqués pour rendre opérationnels en un temps record plus de 70 centres de vaccination sur l’ensemble du territoire.

Garder un rythme soutenu de vaccination en février malgré une baisse des approvisionnements Pfizer

L’accélération de la campagne depuis plusieurs semaines repose sur une gestion des doses de vaccins en flux tendu. Dès lors, la baisse des approvisionnements en vaccins Pfizer, intervenue cette semaine et qui se prolongera en février, nécessite d’adapter sans délai l’organisation des rendez-vous en centres de vaccination pour ce mois de février.

Ces réorganisations visent à :

- Garantir à chaque patient ayant reçu une première injection en janvier qu’il bénéficiera bien d’une deuxième injection en temps voulu (21 à 28 jours) ;

- Réorganiser les lignes de vaccination pour y intégrer davantage de vaccinations Moderna : une nouvelle réception de plus de 20 000 doses de ce vaccin, attribuées préférentiellement à la région Bourgogne-Franche-Comté du fait de sa situation épidémique particulièrement dégradée, est attendue en fin de semaine ;

- Maintenir une dynamique de vaccination élevée dans la région : près de 100 000 vaccinations auront été réalisées en janvier ; l’objectif est d’en réaliser près de 130 000 sur le mois de février, première et deuxième injections confondues.

De ce fait, certains rendez-vous pris dans les centres de vaccination en février pour une première injection de vaccin sont susceptibles d’être reportés de quelques jours ou semaines : aucun rendez-vous ne sera annulé, les patients dont les rendez- vous feront l’objet d’un report en seront avisés personnellement par e-mail, SMS ou téléphone.

La réservation en ligne de nouveaux rendez-vous en centres de vaccination sera à nouveau possible dans les prochains jours, dès que ces réorganisations auront été effectuées. La Préfecture de région et l’Agence Régionale de Santé mesurent l’impatience légitime des candidats à la vaccination et mettent tout en œuvre pour permettre à tous d’y accéder dans les meilleurs délais. L’organisation des centres de vaccination sera systématiquement adaptée pour être en adéquation avec le nombre de doses de vaccins livrées.