Politique de la Ville : le Maire de Chenôve réagit à l’intervention du Président de la République

Thierry FALCONNET, maire de Chenôve, seule ville de Côte-d’Or où se situe un quartier prioritaire reconnu d’intérêt national, réagit aux annonces faites ce jour par le Président de la République en matière de politique de la ville.

22 mai 2018 à 13h44 par Fabrice Aubry

K6 FM
Crédit: Photo@K6FM

Malgré un diagnostic partagé sur les difficultés rencontrées par les quartiers prioritaires, et au-delà des grands principes rappelés et des quelques mesures annoncées en matière d’éducation et de tranquillité publique, le Maire de Chenôve regrette le manque de considération et d’ambition du Président de la République pour les quartiers prioritaires et les populations qui y résident. « Son intervention n’est pas à la hauteur des enjeux et des attentes dans ces territoires envers lesquels la République doit avoir une attention particulière » indique Thierry FALCONNET.

S’il se réjouit du fait qu’Emmanuel MACRON reprenne à son compte le pacte de Dijon pour la cohésion sociale et urbaine porté par l’Association des Maires de France, Villes et Banlieues et France Urbaine, Thierry FALCONNET ne peut se contenter des déclarations d’intention du Président de la République qui aurait pu se nourrir des réflexions engagées par les élus de terrain présentées dans l’appel de Grigny et le rapport remis récemment par l’ancien Ministre Jean-Louis BORLOO. Manifestement, le Président de la République n’a pas entendu la colère républicaine et froide ni les propositions des élus locaux et des acteurs de ces territoires.

Le Maire de Chenôve attend des précisions quant aux contours du Conseil présidentiel des Villes, à la création de la nouvelle agence nationale de cohésion des territoires, et surtout, quant au détail des moyens financiers qui seront alloués, notamment au quartier du Mail de Chenôve. « Aujourd’hui, cet effort indispensable ne saurait être supporté par les seules collectivités dont les recettes ne font, par ailleurs, que diminuer depuis plusieurs années. Ce que j’attends de l’Exécutif, ce sont des engagements solides plus que des discours et une détermination sans faille pour réconcilier nos banlieues et leurs populations avec l’idéal républicain auquel elles aspirent légitimement. Une fois de plus, le compte n’y est pas ».

Communiqué de Thierry Falconnet / maire de Chenôve