Plaintes pour harcèlement : Thierry Falconnet mis hors de cause

L’information est tombée ce mardi en fin d’après-midi : les deux plaintes pour harcèlement qui avaient été déposées à l’encontre du maire de Chenôve, Thierry Falconnet, ont été placées sans suite.

10 janvier 2023 à 18h00 par la rédaction

Thierry Falconnet, le maire de Chenôve
Thierry Falconnet, le maire de Chenôve
Crédit: Photo archive K6FM

Ci-dessous, le communiqué de Thierry Falconnet, le maire de Chenôve :

« J’ai été informé du classement sans suite des deux plaintes déposées contre moi, l’une pour harcèlement moral au travail, l’autre pour harcèlement sexuel. La police judiciaire saisie par les Parquets de Dijon et de Châlon-sur-Saône, après une enquête approfondie et minutieuse, n’a retenu aucune charge à mon encontre. La publicité qui en a été faite à plusieurs reprises au mépris de la présomption d’innocence et l’instrumentalisation de ces plaintes infondées m’ont profondément choqué. Après la procédure concernant les lettres anonymes déjà classée sans suite, j’ai une nouvelle fois déposé plainte pour dénonciation calomnieuse.

Ces attaques à répétition ont pour unique but la déstabilisation du Maire, de l’homme de gauche que je suis et de l’institution municipale à des fins politiques. Je pense à cet instant à mes collègues élus de la majorité, à mes collaborateurs, aux agents municipaux, et aux habitants de Chenôve qui, à travers moi, ont été également visés. A titre personnel, je n’évoquerai pas les conséquences de ces allégations que ma famille a dû subir avec violence et bien malgré elle. Je remercie celles et ceux qui m’ont assuré, tout au long de cette épreuve, de leur soutien et de leur confiance. Mon engagement et ma détermination restent entiers pour ma ville, Chenôve, pour ses habitants, pour les combats actuels et à venir que nous avons à conduire ensemble. »