Politique : Emmanuel Bichot prépare un "livre noir" sur le maire dijonnais François Rebsamen

À l'occasion d'une conférence organisée par les Clubs Perspectives et Réalités 21 ce lundi, l'élu d'opposition Emmanuel Bichot a présenté les manœuvres politiques et "anti-démocratique" du maire de Dijon et président du Grand Dijon François Rebsamen. Ce "livre noir" devrait d'ailleurs voir le jour en début d'année prochaine.

11 octobre 2016 à 2h21 par 45

K6 FM

�? l'occasion d'une conférence organisée par les Clubs Perspectives et Réalités 21 ce lundi, l'élu d'opposition Emmanuel Bichot a présenté les man�?uvres politiques et "anti-démocratique" du maire de Dijon et président du Grand Dijon François Rebsamen. Ce "livre noir" devrait d'ailleurs voir le jour en début d'année prochaine.

«Cela fait 15 ans que François Rebsamen agit en toute impunité et se mets parfois hors-la-loi dans sa gestion de Dijon et du Grand Dijon.» Le constat d'Emmanuel Bichot est cru, mais l'élu d'opposition est sûr de lui : « Je ne sais pas ce que faisait l'opposition avant moi, mais depuis mon arrivée en 2014, certaines choses me choquent, je me devais d'en parler

La première étape de ces révélations avait donc lieu ce lundi soir au Crusoé de Longvic, pour une conférence organisée par les Clubs Perspectives et Réalités 21. Invité, Emmanuel Bichot s'est efforcé, par le biais d'exemples concrets, de montrer « toutes les manigances et l'autoritarisme dont peut faire preuve François Rebsamen

Cité de la Gastronomie, emprunts toxiques, prestataire pour les transports du Grand Dijon :  Les principaux dossiers y passent et sont autant de preuve pour accabler le maire dijonnais.

Ce "livre noir" qu'Emmanuel Bichot dépeint au fur et à mesure de son discours, va d'ailleurs se poser noir sur blanc très bientôt. « Nous préparons un vrai livre pour expliquer aux Dijonnais que ces agissements ne sont pas normaux, pas démocratiques »

Désormais autant opposé sur le fond que sur la forme à François Rebsamen, le chef du groupe " Agir Pour Dijon" Emmanuel Bichot semble avancer ses pions pour préparer les prochaines éléctions municipales de 2020, un temps qui pourrait accueillir «une respiration démocratique bienvenue».

Yoann Olid