Qui est Emilie Balducci, la nouvelle Miss Côte-d'Or ?

Née en France à  Bourg-en-Bresse d'une mère mauricienne et d'un père franà§ais. à‰milie Balducci a grandi à  l'île Maurice jusqu'à  15 ans puis est revenue en France pour son entrée au lycée. Elle arrive à  Dijon à  18 ans pour étudier à  Aggro-Sup. Elle a récemment été élue Miss Cà´te-d'Or : portait.

7 juillet 2017 à 9h00 par 45

K6 FM

Née en France à Bourg-en-Bresse d'une mère mauricienne et d'un père français. �?milie Balducci a grandi à l'île Maurice jusqu'à 15 ans puis est revenue en France pour son entrée au lycée. Elle arrive à Dijon à 18 ans pour étudier à Aggro-Sup. Elle a récemment été élue Miss Côte-d'Or : portait.

Tout d'abord �?milie Balducci revient sur cette élection : « Je ne m'attendais pas du tout à être élue car je ne connaissais personne. Lors du concours c'était le publique du théâtre qui votait pour élire les 6 finalistes les plus jolies, puis le jury choisissait la gagnante et moi dans le public je ne connaissais que 4 personnes ».

Concernant sa participation à ce concours elle serait le fruit du hasard. « Après avoir vu l'annonce dans le Bien public, je me suis dit pourquoi pas ? Quand j'étais petite je regardais le concours de Miss France et je trouvais ça trop cool, ça me faisait rêver. Je me disais peut être que je le ferai quand je serai grande. »

Sa famille ne s'attendait vraiment pas à cette participation. « j'ai voulu le faire pour ne pas regretter mais tout le monde était très surpris de ma décision ».

Elle évoque ensuite son objectif en participant à ce concours : « je voulais découvrir le milieu, être sur scène, porter des robes magnifiques et profiter »

Elle apprécie le fait d'avoir un emploi du temps plus chargé suite à cette élection mais ne délaisse pas pour autant ses études. Elle garde la tête sur les épaules et semble accorder une grande importance aux rencontres. En effet Emilie affirme avoir participé à cette élection également pour « rencontrer des personnes qu'elle n'aurait pas rencontrées ailleurs ».

Concernant les suites de cette élection : « J'irai à Miss Bourgogne, c'est une certitude. Si ça marche tant mieux j'aviserai par rapport à mes études sinon je continuerai ma vie comme elle a commencé. »

A.K