Remboursement des abonnements : Au fil des Réseaux écrit à Divia et au Grand Dijon

Malgré le refus clairement annoncé de Divia de rembourser les abonnés impactés par les journées de grève, l'association de voyageurs Au Fil Des Réseaux demande dans des lettres adressées au Grand Dijon et à Divia, un rendez-vous pour parler de ces mouvements à répétition.

23 juin 2016 à 1h58 par 45

K6 FM

Malgr� le refus clairement annonc� de Divia de rembourser les abonn�s impact�s par les journ�es de gr�ve, l'association de voyageurs Au Fil Des R�seaux demande dans des lettres adress�es au Grand Dijon et � Divia, un rendez-vous pour parler de ces mouvements � r�p�tition.

L'association cherche depuis quelques temps � jouer son r�le de porte-paroles des voyageurs du r�seau Divia, et se fait donc �cho d'un ensemble de plainte concernant les journ�es de gr�ve jug�es trop nombreuses depuis le d�but de l'ann�e 2016.

Le courrier adress� ce mercredi � Divia et au Grand Dijon d�marre d'ailleurs sur ce constat : �Pas moins de huit journ�es de gr�ve sont � d�nombrer entre mars et juin 2016, bient�t neuf
et tr�s probablement dix �. Alors que le prix des abonnements est en hausse ces derni�res ann�es, elle regrette donc de voir des journ�es de gr�ve avec seulement un service minimum assur� pour les abonn�s.

M�me si Divia a d�j� r�pondu � la pol�mique en indiquant que la gr�ve �tait un mouvement national et ind�pendant de sa volont�, et que de fait, aucune compensation ne sera accord�e (voir article), l'association demande un rendez-vous avec le Grand DIjon, et son prestataire de service : Divia, pour en discuter : � Nous pensons qu'il est l�gitime de demander une compensation financi�re pour le
pr�judice subi par ces usagers, victimes malheureuses de ces conflits sociaux. C'est dans cette optique que nous vous demandons de bien vouloir nous accorder un entretien, afin de voir ensemble les possibilit�s d'indemnisation envisageables et raisonnables pour toutes les parties� explique la lettre, co-sign�e par plus de "100 usagers" selon l'association.

Yoann Olid