« Shop In Dijon » a écrit au gouvernement

En raison des manifestations des gilets jaunes, néfastes pour le commerce Dijonnais, l’association de commerçants « Shop In Dijon » nous a annoncé avoir écrit au Ministre de l’Economie et des Finances vendredi dernier pour dénoncer la situation catastrophique du commerce de centre-ville et du sentiment d’insécurité dans le centre-ville les samedis. Voici un extrait de ce courrier.

22 janvier 2019 à 10h40 par la rédaction

K6 FM
Crédit: K6FM

« Notre collectif de fédérations de commerçants, des villes de Bordeaux, Dijon, Grenoble, Lyon, Nantes, Rennes et Toulouse, tient à vous alerter des très grandes difficultés rencontrées par l’ensemble des commerçants de nos villes respectives face au mouvement des « gilets jaunes » et de l’imminence de la catastrophe pour leurs commerces.

Ainsi, à Dijon, tous les samedis depuis maintenant deux mois, les commerces du centre-ville subissent des manifestations qui, chaque fois, font l’objet de débordements, de scènes de guérilla urbaine et de vandalisme.

Ces évènements redondants sur les périodes vitales du commerce comme le mois de décembre et les soldes d’hiver ont des conséquences irrémédiables sur celui-ci tels qu’une perte cumulée de 40% du chiffre d’affaires en décembre et un climat anxiogène qui rebute nos clients à fréquenter le centre-ville. Nos commerçants et artisans sont en péril, certains meurent, les salariés des grands groupes se retrouvent en précarité ou en chômage technique.

Vos services URSSAF et DIRECCTE sont mobilisés et répondent aux dossiers que nous leur transmettons, mais cela restera insuffisant pour éviter une casse irrémédiable car il ne s’agit que de reports de paiements.

Vous n’êtes pas sans connaître l’importance des centres-villes et des difficultés du commerce traditionnel face à internet, antérieures au mouvement des « gilets jaunes ».

C’est pour cela que nous vous sollicitons collectivement pour un soutien fort et multiple face à ces évènements exceptionnels et inédits.

En premier lieu, nous souhaitons qu’un plan d’accompagnement soit mis en place pour les commerçants : exonération de charges, de taxes, aides liées aux pertes et dégâts subis, interventions auprès des banques et assurances pour une facilité de procédure et un accompagnement particulier : « état de catastrophe exceptionnel du commerce ».

En second lieu, en tant qu’acteurs fédérateurs et créateurs d’animations et d’attractivité dans notre ville mais aussi grâce à nos compétences et réseaux, nous demandons un soutien exceptionnel pour développer un panel d’actions fortes à la fin du mouvement des « gilets jaunes » et ainsi inciter nos clients à revenir.

Nous représentons plus de 2/3 des commerces à Dijon. Avec nos collègues des villes de Bordeaux, Grenoble, Lorient, Lyon, Metz, Nantes, Rennes et Toulouse, nous sommes convaincus que vous prenez la mesure de la catastrophe qui se déroule et que vos mesures et accompagnements seront à la hauteur de ce drame.

Nous tenons aussi à vous indiquer que nous avons interpellé Monsieur le Ministre de l’Intérieur afin que la sécurité des commerces, commerçants, artisans, salariés et clients soit assurée. Nos fédérations restent bien évidemment à votre disposition ou celle de vos services pour toute rencontre afin de co-construire ce « plan Marshall » de nos commerces. »

Extrait du courrier de Denis FAVIER, Président Shop In Dijon