Transport Divia : "Le Grand Dijon ne pense pas aux personnes précaires" selon Au Fil Des Réseaux

Après la fin du "tout gratuit" pour les chômeurs sur le réseau Divia, votée jeudi dernier par le conseil communautaire du Grand Dijon, l'association d'usagers Au Fil Des Réseaux dénonce la nouvelle politique tarifaire sur le réseau de transport en commun qui oublie les personnes les plus précaires.

20 décembre 2015 à 14h48 par 45

K6 FM

Après la fin du "tout gratuit" pour les chômeurs sur le réseau Divia, votée jeudi dernier par le conseil communautaire du Grand Dijon, l'association d'usagers Au Fil Des Réseaux dénonce la nouvelle politique tarifaire sur le réseau de transport en commun qui oublie les personnes les plus précaires.

" C'est un retour en arrière inacceptable sur les tarifs sociaux de Divia" que dénonce l'association d'usagers des transports en commun Au fil des Réseaux dans un communiqué après la décision du conseil communautaire du Grand Dijon jeudi dernier, de revoir les conditions d'attribution des pass gratuits pour les chômeurs et des réductions pour les étudiants.

Selon leurs informations :

- " Pour les demandeurs d'emploi, il faudra être bénéficiaire de la CMU " pour avoir désormais droit à des pass à tarif préférentiel à 6�?� le mois au lieu de la gratuité. "Ce qui fera baisser drastiquement le nombre de bénéficiaires. Peu de chômeurs sont concernés par la CMU."

- "Pour les étudiants, c'est encore pire" selon l'association  : "il faudra être bénéficiaire d'une bourse à échelon 6 ou 7, soit plus de 500�?� par mois. Ce qui signifie qu'au mieux, 3000 jeunes, selon l'association étudiante Génération Campus, seront concernés".

L'association et ses membres se disent "stupéfaits de constater que le Grand Dijon ne prend pas plus en compte la problématique de la précarité, malgré un chômage toujours en hausse, et une précarisation des étudiants qui ne se résout pas".

Yoann Olid