Une Australienne installée en Bourgogne honorée par la Revue du vin de France

Jane Eyre, une œnologue australienne arrivée en Bourgogne en 2004, a été élue négociante de l’année par la Revue du vin de France. Ci-dessous son portrait par Roberto Petronio.

8 janvier 2021 à 8h11 par Dimitri Coutand

K6 FM
Crédit: Roberto Petronio

Originaire d’Australie, diplôme d’œnologue en poche, Jane Eyre fait ses premiers pas en Bourgogne au domaine Chevrot en 1998. Après quelques allers et retours entre son pays natal et l’Europe, un bref détour par la Moselle en 2003, elle se pose en Bourgogne en 2004. Là, elle fait ses gammes avec les plus grands de la Côte de Beaune (domaines des Comtes Lafon, Matrot...), avant de devenir la vinificatrice attitrée du domaine Newman. En parallèle, elle monte en 2011 une petite structure de négoce. Ses amis vignerons l’aident à s’approvisionner en beaux raisins.

Cette femme talentueuse, qui porte le nom d’une célèbre héroïne de la littérature anglaise, est une adepte de l’utilisation modérée du SO2 et des raisins peu ou pas égrappés. Elle vinifie tout en douceur des vins avec du fond, aussi bien en Côte de Beaune qu’en Côte de Nuits, ainsi qu’un somptueux beaujolais. Elle repositionne l’image du négoce vers le haut de gamme avec des vins cousus main, y compris ses simples villages. Pour elle, tout part de la matière première et sa grande fierté est d’avoir réussi à pérenniser ses contrats d’approvisionnement : « Fidéliser mes fournisseurs a été primordial, j’ai pu mieux comprendre chaque parcelle, nouer une relation plus intime avec les raisins et surtout affirmer en la respectant la personnalité de chaque terroir », confie cette amoureuse de la Bourgogne.