Vote au Conseil Municipal de Quetigny : Le maire répond au comité de soutien de Sanofi

Dans un communiqué diffusé ce jeudi soir, le maire de Quetigny Michel Bachelard a tenu à clarifier la situation suite au conseil municipal de mardi, au cours duquel le vote d'une dotation pour les salariés n'avait pas pu se faire. Il affirme son soutien aux salariés et assure que le vote de cette décision dépassait les compétences de la municipalité.

18 décembre 2014 à 17h02 par 45

K6 FM

Dans un communiqué diffusé ce jeudi soir, le maire de Quetigny Michel Bachelard a tenu à clarifier la situation suite au conseil municipal de mardi, au cours duquel le vote d'une dotation pour les salariés n'avait pas pu se faire. Il affirme son soutien aux salariés et assure que le vote de cette décision dépassait les compétences de la municipalité.

"Le site de production pharmaceutique de Quetigny créé par les laboratoires Delalande à la fin des années 60 est intimement lié à l'histoire de Quetigny. Il fait actuellement l'objet d'un projet de cession du groupe Sanofi au profit de la société Delpharm, groupe industriel français spécialisé dans l'activité de « façonnage » de médicaments. La municipalité de Quetigny n'a pas attendu le « comité de soutien » pour s'intéresser au sort de l'usine et de ses salariés puisque les premiers contacts entre le maire et les syndicats sur ce sujet datent d'avant l'été.
Depuis, la municipalité s'est efforcée de suivre une ligne de conduite claire : la défense des droits de l'ensemble des salariés dont les compétences sont unanimement reconnues ainsi que la nécessité d'un projet industriel pérennisant l'activité.

Dans ce cadre :
�?� Des échanges réguliers ont lieu avec les syndicats représentatifs et avec la direction de Sanofi
�?� Un v�?u a été adopté au conseil municipal du mois de novembre soulignant la vigilance des élus concernant le respect des droits des salariés dans le cadre des négociations en cours avec l'entreprise Delpharm
�?� La députée Kheïra Bouziane et moi-même avons adressé un courrier au PDG de Sanofi. Sa réponse a permis de vérifier qu'un certain nombre de revendications des salariés seraient bien respectées.
Mardi, le conseil municipal de Quetigny a voté non pas contre la délibération présentée par le représentant de la Gauche alternative mais bien contre l'opportunité pour le Conseil de se prononcer sur un tel v�?u qui outrepasse ses compétences. Il ne revient pas aux élus de décider l'attribution d'une somme à la caisse de solidarité des grévistes.
La Ville de Quetigny doit s'en tenir dans ce dossier à son rôle, juste son rôle mais tout son rôle. Il s'agit également de ne pas cautionner ce qui nous considérons comme une récupération politicienne et la volonté d'opérer un coup politique. Pour ma part, je réaffirme ma confiance dans le dialogue social en cours qui doit mener �?? je le souhaite - à une sortie par le haut confortant les droits des salariés, l'emploi et l'activité de l'usine."