Passer du temps en famille et entre amis, première résolution des habitants de la région

Alors que la nouvelle année se rapproche, nombreux sont ceux qui vont exprimer leurs nouvelles résolutions. Selon une étude publiée par l’institut IPSOS, en Bourgogne-Franche-Comté, passer plus de temps avec ses amis et sa famille (29%) et faire du sport (27%) arrivent en tête.

28 décembre 2022 à 12h45 par la rédaction

Passer plus de temps en famille et entre amis est la première résolution des habitants de la région
Passer plus de temps en famille et entre amis est la première résolution des habitants de la région
Crédit: Photo d’illustration K6FM

Le classement des résolutions pour l’année 2023 :

Si passer plus de temps avec sa famille et ses amis arrive en tête des résolutions des habitants de la région Bourgogne-Franche-Comté, le fait de faire du sport devance cette année l’idée d’avoir un rythme de sommeil plus régulier.

Sur le podium des bonnes résolutions 2023 en Bourgogne-Franche-Comté : Passer plus de temps avec sa famille et ses amis pour 29% (27% en 2022). Pratiquer une activité physique régulière pour 27% (36% en 2022 et vs 32% en 2023 au national). Avoir un rythme de sommeil plus régulier pour 24% (24% en 2022). Aussi, en 2022, près de 6 habitants sur 10 de la région Bourgogne-Franche-Comté (66%) déclarent avoir tenu au moins une des résolutions qu’ils s’étaient fixés pour l’année, un chiffre en hausse de 15 points comparé à l’an passé.

La Bourgogne-Franche-Comté, 2ème région la plus sportive de l’hexagone

En Bourgogne-Franche-Comté, le niveau de pratique sportive augmente : Plus de 7 habitants sur 10 (77%) déclarent pratiquer une activité sportive, un indicateur en hausse depuis l’an dernier de 16 points. Parmi eux, 46% pratiquent plus de 3h de sport par semaine (versus 41% au national).  Aussi, s’ils sont plus nombreux à pratiquer une activité sportive, de façon corolaire, la durée moyenne de la pratique augmente et n’a jamais été aussi importante : Une durée moyenne de 5,3h (vs 4,6h au national). En région, la pratique sportive est également inégale : Les Bretons sont les plus sportifs de l’hexagone avec 5,7h /semaine. C’est dans les Hauts de France que la pratique sportive est la plus faible avec 3,9h/semaine.

Un contexte inflationniste qui impacte la pratique sportive en Bourgogne-Franche-Comté

Le contexte inflationniste actuel amène les habitants de la région Bourgogne-Franche-Comté à faire des choix sur leurs dépenses courantes. Malheureusement l’activité physique n’échappe pas à la règle. 35% des habitants déclarent que l’inflation les a déjà amenés à renoncer soit à participer à un événement sportif, à prendre ou renouveler un abonnement sportif ou encore acheter de nouveaux équipements. Autre point alarmant, l’inflation impacte aussi la pratique sportive des enfants et leurs équipements en Bourgogne-Franche-Comté : 40% des parents déclarent que l’inflation les a amenés à renoncer, au moins une fois à acheter de l’équipement pour leur enfant, les inscrire à un évènement sportif, ou prendre ou renouveler l’abonnement sportif de leur enfant.