Pourquoi François Sauvadet a refusé de participer au financement de la Cité de la gastronomie

Le président du conseil départemental de la Côte-d’Or, François Sauvadet, salue l’ouverture de la Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon. Il regrette toutefois que cet équipement ne dispose pas d’un espace de promotion de la marque « Savoir-Faire 100% Côte-d’Or », expliquant ainsi l’absence de son soutien financier à la Cité.

9 mai 2022 à 12h00 par la rédaction

François Sauvadet a expliqué pourquoi il n'a pas participé au financement de la "CIGV"
François Sauvadet a expliqué pourquoi il n'a pas participé au financement de la "CIGV"
Crédit: Photo d’archive / Philippe Gillet

Ci-dessous, le communiqué de François Sauvadet : 

« A l’heure où la capitale des Ducs de Bourgogne dévoile un nouvel outil d’attractivité de notre beau département, je ne peux que déplorer le discours tenu par le Maire de Dijon, qui ne cesse de dire que le Département n’a pas financé ce projet. Il oublie toutefois d’en donner la raison ! Et pour cause, c’est parce qu’il  n’a pas voulu coopérer avec le Département de la Côte-d’Or.

A plusieurs reprises, je lui ai tendu la main pour développer un partenariat autour de la marque « Savoir-Faire 100% Côte-d’Or », devenue incontournable en deux ans seulement, valorisant et réunissant entre autres les producteurs et les restaurateurs locaux, avec plus de 220 agréés déjà. J’ai toujours plaidé en effet - et je plaide encore ! - pour que les femmes et les hommes qui subliment nos terroirs dans nos assiettes et nos verres puissent disposer d’une vitrine pour exposer leurs savoir-faire. Car la gastronomie ne peut exister sans nos producteurs et le vin sans nos viticulteurs.

Nous avons pensé la marque dans cet esprit, avec le soutien plein et entier des chambres consulaires - Chambre d’Agriculture de Côte-d’Or, Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Bourgogne Franche-Comté - délégation Côte-d’Or et Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte-d’Or - et de l’UMIH 21. Nous avons en partage cette volonté de mettre en lumière nos agriculteurs, nos viticulteurs, nos chefs, qui sont les premiers ambassadeurs de la richesse agricole, viticole, culinaire de la Côte-d’Or. Ils en sont tous reconnaissants, si ce n’est fier !

Aussi, souhaitant plein succès à cette nouvelle structure, je continue d’appeler de mes vœux une coopération entre Département et Ville de Dijon qui prévoirait la présence de la marque, vitrine de nos richesses côte-d’oriennes dont la gastronomie et le vin font naturellement partie. C’est d’ailleurs dans cette démarche que s’est inscrite la Cité des Vins de Beaune, qui a spontanément accepté d’aménager un espace « Savoir-Faire 100% Côte-d’Or » et qui a reçu le soutien financier du Département. N’en déplaise au Maire de Dijon, le Département de la Côte-d’Or ne fait pas de chèque en blanc, et, en bon gestionnaire des deniers publics, demande des contreparties dans l’intérêt des Côte-d’Oriens dès lors qu’il engage les finances départementales ».