Près de 10 000 visiteurs sont allés cet été à l’observatoire des Hautes-plates

La société astronomique de Bourgogne a fait le point sur la fréquentation estivale à l’observatoire des Hautes-plates, situé entre Dijon et Corcelles-les-Monts.

4 septembre 2022 à 11h00 par la rédaction

L’observatoire des Hautes-plates est situé entre Dijon et Corcelles-les-Monts
L’observatoire des Hautes-plates est situé entre Dijon et Corcelles-les-Monts
Crédit: Photo d’illustration K6FM

Comme tous les étés, la Société Astronomique de Bourgogne a ouvert son observatoire gratuitement au public tous les samedis de juillet et août, avec en plus quelques événements spéciaux. Après 2018, l’été 2022 a été l’un des plus fréquentés. Un succès qui s’explique sans doute par la météo, très favorable à l’observation et aux sorties nocturnes, la fin des restrictions sanitaires, et un engouement de plus en plus important pour les sciences de l’Univers.

Les Nuits des Etoiles – 5 et 6 août. Le vendredi soir a été couvert jusqu’à minuit, limitant le nombre de visiteurs à 1400 personnes. Il en est tout autre du samedi 6 août, avec une belle nuit étoilée qui a accueilli 4700 personnes. Ce qui constitue aujourd’hui l’une de nos deux nuits des étoiles les plus fréquentées. Elle fut aussi sans doute l’une des plus fréquentées de France pour cet événement repris partout en France. C’est aussi l’événement le plus important en culture scientifique en Bourgogne Franche-Comté. Pour ces deux soirées, la Société Astronomique met en place un dispositif exceptionnel avec un Village Astro de plus en plus important d’une dizaine d’ateliers montrant tous les aspects et des innovations en astronomie (Météorites, Jeux d’enfants, télescopes connectés, livres, actualités, archéoastronomie, exposition des photos astronomique des adhérents…), et toujours les conférences,

La Nuit des Perséides - le vendredi 12 août : c’est la Nuit où chaque été on voit le plus d’étoiles filantes. Et cela se sait. Cette nuit particulière devient une habitude et les dijonnais montent volontiers à l’observatoire. L’affluence égale régulièrement celle des Nuits des Étoiles. 1500 personnes cette année malgré la Pleine Lune dont la luminosité empêchait de voir les plus faibles.

Météorites Expérience – du 30 juin au 3 juillet : un nouvel événement en partenariat avec le Jardin de l’Arquebuse et le Pavillon des Sciences. dans le cadre du programme Vigie-Ciel et de l’Asteroïd Day (journée mondiale de l’Astéroïde). C’est une série d’ateliers pour expliquer comment retrouver des météorites fraîches sur le terrain, depuis la détection jusqu’à la battue, et les étudier pour mieux comprendre l’origine du système solaire. Cette première édition fut un beau succès. 1000 personnes sont venues sur les 5 jours. Deux jours étaient réservés aux classes mais devant l’affluence des demandes il a fallu organiser une journée supplémentaire.

Sous la Pleine lune – Samedi 13 août : En pleine lune il est difficile de faire observer, alors pour ce samedi de la Pleine Lune d’août, la SAB a innové en proposant une soirée entre contes et debunkage de mythes concernant la Pleine Lune. Une première fois satisfaisante avec 350 visiteurs et des échanges très riches sur les croyances et infox.

On The moon Again – Samedi 9 juillet : Une journée internationale un peu particulière, où il s’agit d’installer des télescopes dans des endroits de passage et de faire observer. Les sabiens attendaient les passants à Semur-en-Auxois, Arnay-le-Duc, Château-Chinon, Athèe, Chatillon sur Seine et Talant.

La Société Astronomique de Bourgogne attaque maintenant la rentrée en continuant de faire rêver le public à raison d’une conférence et une observation par mois, toujours gratuitement. La première observation publique est d’ailleurs ce samedi 3 septembre, pour prolonger ce bel été étoilé. Les activités pour les adhérents reprennent également. Avec 250 adhérents elle reste la plus importante association régionale d’astronomie amateur et des réunions thématiques auront lieu presque tous les jours pour satisfaire leur appétit d’astronomie.