Un tournoi de foot place François Rude

Alors que la coupe du monde de football a commencé ce dimanche, le collectif altermondialiste et écologiste « extinction rébellion » a organisé deux manifestations ce week-end à Dijon en opposition à la compétition très controversée au Qatar.

21 novembre 2022 à 9h00 par la rédaction

Le collectif « extinction rébellion » a organisé un tournoi de foot ce dimanche place François Rude
Le collectif « extinction rébellion » a organisé un tournoi de foot ce dimanche place François Rude
Crédit: Photo extinction rébellion

A l’heure exacte de l’ouverture de la coupe du monde de football 2022 se déroulant au Qatar, le collectif altermondialiste et écologiste « extinction Rébellion » Dijon s’est associé ce dimanche au mouvement « Carton Rouge pour le Qatar » et s’est mobilisé pour appeler au boycott de l’événement à travers l’organisation d’une « contre coupe » sur la place François Rude, à Dijon. Dans un communiqué, le collectif rappelle les raisons de son opposition au mondial au Qatar :

- Le Qatar a obtenu l’organisation de la compétition au détriment d’autres pays (Egypte, Maroc, USA) par corruption de la FIFA et de décideurs français (Nicolas Sarkozy, Michel Platini...)

- Construction de stades de foot à usage limité pour cette coupe du monde, en plein désert où la température avoisinera les 35°C durant toute la durée du tournoi.

- Climatisation de ces stades à ciel ouvert. On estime à 6 millions de tonnes la quantité de CO2 émise, soit le double ce qui avait été annoncé initialement, ce qui est impensable dans le contexte de dérèglement climatique actuel. En 2020 les organisateurs annonçaient un événement neutre en carbone, on est très loin du compte...

- 160 navettes avion quotidiennes seront mises en place venant alourdir très fortement le bilan carbone de cette Coupe car impossible pour le Qatar d’accueillir toutes les personnes mobilisées.

- un travail forcé dans l’horreur. Des conditions de travail révoltantes : logements surpeuplés, absence de rémunération avec pression financière et émotionnelle sur ces travailleurs, rétention des permis de séjour de la part des employeurs, confiscation de leur passeport et absence de permis de sortie du territoire : impossible peur eux de quitter le pays, prolifération de menaces envers les travailleurs, endettement...

- Estimation d’à minima 6500 décès de travailleurs étrangers au Qatar depuis le début du chantier. Chiffre largement sous-estimé selon de nombreuses ONG.

- Le Qatar est lié à de nombreux scandales et controverses lié aux financements de groupes terroristes ainsi que des influenceurs vantant en mode de vie délétère et consumériste.

- Pays de non-respect des droits humains en se proclamant LGBTphobe et mysogine. Les officiels du Qatar refusent de serrer la main aux femmes arbitres, lois homophobes (aucune reconnaissance des droits des personnes LGBT) dont l’illégalité des pratiques homosexuelles. Le Qatar demande aux homosexuels de faire preuve de discrétion en vue de la Coupe du Monde de Football 2022.