Académie de Dijon : le nombre d’élèves baisse mais les moyens restent les mêmes en 2022

La rectrice de l’académie de Dijon, Nathalie Albert-Moretti, est revenue, ce mercredi, sur les grandes lignes de la rentrée scolaire 2022 et les moyens d’enseignement allouées à l’académie. Malgré une forte baisse démographique chez les élèves, le budget restera sensiblement le même.

26 janvier 2022 à 16h28 par Dimitri Coutand

Académie de Dijon : le nombre d’élèves baisse mais les moyens restent les mêmes en 2022
Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l'académie de Dijon
Crédit: Photo d'illustration K6FM

C’est à l’occasion d’une conférence de presse organisée ce mercredi que Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon, et Caroline Vayrou, secrétaire générale de l’académie, ont présenté les grandes lignes de la rentrée scolaire 2022 et les moyens d’enseignement allouées à l’académie.

L’enseignement du premier degré, à savoir les écoles maternelles, élémentaires et primaires, reste une priorité constante du rectorat. Alors qu’une forte baisse démographique est attendue dans l’académie (-2 207 élèves soit -1,8%), le budget restera sensiblement le même, avec des taux d’encadrement qui continueront à augmenter dans les quatre départements (de 6,09 à 6,21 professeurs pour 100 élèves en Côte-d’Or).

Les moyens misent en œuvre permettront notamment de finaliser le plafonnement des classes à 24 élèves en grande section maternelle, en CP et en CE1, de renforcer le régime des décharges des directeurs d’écoles, d’accompagner la diversité des territoires avec une attention particulière pour la ruralité et enfin d’accompagner l’école inclusive par la création d’ULIS (Unités Locales d’Inclusion Scolaires) supplémentaires et la poursuite du plan autisme.

L’académie de Dijon parmi celles qui perdent le plus d’élèves dans le second degré

En ce qui concerne l’enseignement du second degré, c’est-à-dire les collèges et lycées, le rectorat de Dijon constate également une diminution du nombre d’élèves dans l’académie. Après un recul de 1 671 élèves à la rentrée 2021 (-1,5 %), une baisse de 1 155 élèves est prévue cette année (-1,1%). Comme pour le premier degré, les moyens d’enseignement seront tout de mêmes constants.

Ces derniers permettront notamment une hausse des taux d’encadrement en collège dans tous les départements. En Côte-d’Or, le rapport entre le nombre d’heures hebdomadaires attribué à un établissement pour chaque élève et l’effectif total d’élèves prévu pour chaque niveau (H/E) va passer de 1,233 à 1,249. La priorité de l’académie sera également mise sur l’école inclusive afin de permettre à tous une scolarité épanouie.

Enfin, sept emplois supplémentaires de CPE sont créés pour venir en appui d’établissements ayant des effectifs en hausse constante depuis ces dernières années, d’expérimenter le renforcement de la mixité sociale et de développer la mise en place des internats d’excellence.