Dans la région, une structure de l’emploi dépendante de la taille des aires d’attraction des villes

L’INSEE de Bourgogne-Franche-Comté a publié un communiqué ce mardi en lien avec l’emploi et les aires urbaines de la région.

26 octobre 2021 à 19h00 par la rédaction

Dans la région, la structure de l’emploi est dépendante de la taille des villes
Dans la région, la structure de l’emploi est dépendante de la taille des villes
Crédit: Photo d’illustration INSEE

La taille des aires d’attraction des villes de Bourgogne-Franche-Comté influence leurs fonctions et la structure de leur emploi. Trois types de territoires se distinguent par l’importance de leurs activités tertiaires. Dijon possède une structure proche des plus grandes aires de province, avec des fonctions très spécifiques. Les autres aires de plus de 50 000 habitants abritent, elles, des activités tertiaires plus courantes. Parmi les petites aires éloignées des grandes villes, certaines se positionnent comme des relais de services pour les territoires environnants, avec des activités non marchandes plus implantées qu’ailleurs. D’autres petites aires sont très spécialisées et souvent en déficit d’emplois tertiaires. Quelques-unes hébergent cependant des activités tertiaires caractéristiques des plus grandes aires urbaines.