Des lycéens côte-d’oriens présélectionnés pour un concours national

Le 25ème concours de plaidoirie des lycéens se déroulera en mars prochain au Mémorial de Caen. Mais avant cela, des présélections ont lieu partout en France. Quatre équipes de côte-d’oriens sont encore en lice.

22 janvier 2022 à 17h00 par Dimitri Coutand

Des lycéens côte-d’oriens présélectionnés pour un concours national
Un élève du lycée international Charles de Gaulle à Dijon fait partie des présélectionnés
Crédit: Lycée international Charles de Gaulle (Dijon)

Chaque année, le Mémorial de Caen donne la parole aux lycéens qui souhaitent défendre un cas de violation des droits de l’homme. Au-delà de l’exercice d’éloquence, le concours de plaidoirie est avant tout une tribune d’expression, un espace de parole proposé aux jeunes pour défendre une cause, une liberté et dénoncer les droits de l’homme bafoués

Pour cette 25ème édition, le Mémorial de Caen a reçu 1 400 plaidoiries, parmi elles 10 équipes de la région Bourgogne-Franche-Comté ont été sélectionnées. On retrouve notamment quatre équipes de Côte-d’Or :

  • Maëlle Diot (lycée international Charles de Gaulle, Dijon) : « Luttons contre l’impunité ! »
  • Chloé Kaouadji et Lou Stroebel (lycée Etienne-Jules Marey, Beaune) : « Des enfants oubliés »
  • Benjamin Lacombe (lycée polyvalent du Clos maire, Beaune) : « Ton avis n’y changera rien »
  • Mustapha Semghouni (lycée Anna-Judic, Semur-en-Auxois) : « Les violences obstétricales et gynécologiques »

Les candidats doivent envoyer leur plaidoirie en vidéo avant le 18 février prochain. Après visionnage et délibération, le jury sélectionnera une équipe par région.

La finale nationale aura lieu le 18 mars au Mémorial de Caen. Elle sera retransmise en direct sur le site internet et la page Facebook du Mémorial de Caen.