Elections législatives : quels résultats en Côte d’Or ?

Sur les cinq députés élus ce dimanche dans le département, quatre sont issus de la majorité présidentielle. Hubert Brigand, maire LR de Châtillon-sur-Seine, a été élu dans la 4eme circonscription.

20 juin 2022 à 9h15 par Fabrice Aubry

Le taux d’abstention a été très élevé ce dimanche
Le taux d’abstention a été très élevé ce dimanche
Crédit: Photo d’illustration K6FM

Encore une fois, le principal enseignement de ce 2eme tour des élections législatives, c’est que ce genre de rendez-vous démocratique mobilise de moins en moins les Français. Le taux d’abstention a en effet été très élevé ce dimanche partout en France, comme en Côte d’Or ou plus d’un électeur sur deux n’est pas allé voter. Comme pressenti, le résultat de ce scrutin a sonné comme une défaite pour le gouvernement et pour Emmanuel Macron qui n’obtient pas de majorité absolue à l’assemblée nationale (seulement 245 sièges). La NUPES obtient 133 sièges, et le Rassemblement National, 89.

En Côte d’Or, les résultats sont en revanche plutôt bons pour le parti présidentiel avec quatre députés sur cinq élus ce dimanche. Le député de la première circonscription, Didier Martin, a été réélu. Benoit Bordat a été élu dans la 2eme circonscription. Fadila Khattabi a été réélue dans la 3eme, et Didier Paris dans la 5eme. Dans la 4eme circonscription, en revanche, c’est un député LR qui a été choisi par les électeurs, en la personne d’Hubert Brigand, le maire de Châtillon-sur-Seine. 

De nombreuses réactions en Côte d'Or 

Retrouvez ci-dessous la réaction du maire de Dijon, François Rebsamen : 

« Je prends acte des résultats des élections législatives et j’adresse, pour la Côte-d’Or, mes félicitations aux candidat(e)s élu(e)s. Notre département, sur les cinq circonscriptions, a su faire barrage à l’extrême droite et ce malgré la poussée historique du RN au vu du nombre de députés élus. Je suis particulièrement fier de l’élection de l’un de mes adjoints, Benoît Bordat, qui a fait, sous la bannière de la Fédération Progressiste et de la majorité présidentielle, une campagne digne et respectueuse. Je regrette que la coalition présidentielle n’ait pas obtenu la majorité absolue. Alors que la situation politique est extraordinairement compliquée, je souhaite désormais que l’Assemblée nationale se mette au travail, dans l’intérêt supérieur de notre pays. Je fais partie de ceux qui ont toujours fait l’éloge du rassemblement et du compromis. Je souhaite qu’une majorité puisse se dégager, dans un contexte de guerre aux portes de l’Europe, d’inflation, d’augmentation du prix de l’énergie, pour répondre aux besoins de nos concitoyens. »

Le président du conseil départemental de la Côte d’Or, François Sauvadet, a également réagi suite au résultat du scrutin :

« Le 2nd tour des élections législatives est marqué une nouvelle fois par une très forte abstention, preuve de la défiance des Français à l’égard de la vie politique. Les extrêmes, droite et gauche réunies, sont aujourd’hui la première force politique du Parlement. En Côte-d’Or, la majorité départementale remporte une belle et nette victoire avec l’élection d’Hubert Brigand sur la 4e circonscription. Je le félicite pour son entrée à l’Assemblée nationale et je sais qu’il représentera dignement et efficacement un territoire que je connais bien ! Je me réjouis par ailleurs qu’aucun candidat issu des extrêmes droite et gauche ne soit élu en Côte-d'Or. Et je félicite de manière républicaine les députés élus dans notre département. Ils vont avoir une lourde responsabilité, celle de répondre à cette colère exprimée dans les urnes. 

Avec une centaine de sièges en moins, la majorité présidentielle est sanctionnée, quelques semaines seulement après l’élection du Président de la République. Ce soir, notre pays est plongé dans l’incertitude. Il est urgent que le Président de la République rassemble les Français et crée les conditions d’une nécessaire stabilité pour diriger le pays. Pour moi, la clé du rassemblement des Français passe par les élus des territoires, qui doivent être mieux considérés. Les élus locaux ont déjà fait la preuve de leur efficacité, en répondant en proximité aux attentes de nos concitoyens. Il faut leur donner la capacité d’agir. Nous souhaitons tous la réussite de la France. La balle est dans le camp du Président de la République. »