Fadila Khattabi : « La majorité présidentielle reste mobilisée face à l’épidémie »

Comme d’autres personnalités politiques, la députée de Côte d’Or Fadila Khattabi a prononcé ses vœux de bonne année cette semaine par communiqué.

9 janvier 2022 à 11h00 par la rédaction

Fadila Khattabi est députée étiquetée LREM de la 3eme circonscription de Côte d’Or
Fadila Khattabi est députée étiquetée LREM de la 3eme circonscription de Côte d’Or
Crédit: Photo DR

Ci-dessous les vœux de Fadila Khattabi, députée de la 3eme circonscription de Côte d’Or et présidente de la commission des affaires sociales à l'assemblée nationale : 

Mes chères concitoyennes, mes chers concitoyens,
En ce début d’année 2022, dans un contexte encore fortement marqué par la crise sanitaire que nous traversons depuis près de deux ans maintenant, je souhaite vous adresser tous mes vœux de santé, de bonheur et de réussites.
Face à cette situation qui impacte durement notre quotidien, j’ai une pensée toute particulière pour celles et ceux qui se sentent aujourd’hui isolés et se trouvent dans une grande précarité. J’espère que 2022 leur apportera la lueur d’espoir dont nous avons tous besoin.
Sachez que le Gouvernement ainsi que l’ensemble des élus de la majorité présidentielle restent mobilisés et conscients des enjeux majeurs engendrés par l’épidémie. Aussi, depuis le début de la crise, des mesures exceptionnelles ont été mises en place pour protéger tous les Français, en
renforçant notamment notre système de santé, notre système économique ainsi que notre protection sociale.

Ainsi, grâce à des dispositifs inédits, comme l’activité partielle ou encore le Plan de relance dont le budget historique (100 milliards) a permis de soutenir nos entreprises, nous avons pu tenir le cap et remplir notre mission essentielle à savoir sauvegarder des milliers d’emplois et ainsi préserver le pouvoir d’achat des Français. Vous l’aurez compris, l’heure est grave et je regrette profondément certaines prises de position
stériles qui instrumentalisent la crise sanitaire malgré l’urgence de la situation. Nous, nous avons fait le choix de l’action et de la responsabilité, avec comme mot d’ordre la protection de nos concitoyens et ce, « quoi qu’il en coûte ». Ce principe, défendu par le Président de la République, a eu des effets concrets sur l’ensemble de notre société : pour nos soignants dont les rémunérations ont été revalorisées, pour nos enfants dont la scolarité a été préservée grâce aux écoles qui ont pu rester ouvertes et aux enseignants qui ont fait preuve d’un dévouement sans faille ou encore pour l’emploi avec un taux de chômage à son plus bas niveau depuis 15 ans.
En Côte-d’Or, cette politique volontariste et ces engagements sont également une réalité, qu’il s’agisse du renforcement de notre sécurité avec l’arrivée de 42 policiers supplémentaires dans la métropole, de l’égalité des chances au travers notamment du dédoublement des classes (19 classes dédoublées à Chenôve) ou encore des investissements massifs du Plan de relance qui permettront de renforcer l’attractivité de nos territoires.

Je profite également de ces quelques lignes pour vous annoncer que j’ai pris la décision, au regard du contexte sanitaire actuel, de ne pas organiser de cérémonie des vœux. Aussi, je regrette sincèrement de ne pas pouvoir partager, cette année encore, ce moment de convivialité et d’échanges avec vous.

En tant que députée de la Côte-d’Or, mais aussi en tant que Présidente de la Commission des Affaires Sociales, vous pourrez cependant continuer de compter sur ma détermination, mon engagement permanent et mon écoute et ce, jusqu’à la fin de mon mandat.
En attendant, continuons de nous protéger et de protéger celles et ceux qui nous sont chers. La vaccination et les gestes barrières restent nos atouts majeurs dans notre lutte contre le virus de la Covid.

Enfin, je terminerai ces propos avec une citation célèbre : « Nous avons l’obligation de nous battre pour le monde tel qu’il devrait être » (Michelle Obama). En effet, mes chers concitoyens, il nous faut garder espoir et surtout rester unis, car c’est en préservant notre cohésion et en renforçant notre solidarité que nous sortirons vainqueurs de cette crise.