François Deseille nous dit tout sur la future cité de la gastronomie de Dijon

La future cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon ouvrira au printemps prochain sur le site de l’ancien hôpital général de la ville. Nous avons échangé avec François Deseille, maire-adjoint de Dijon chargé du projet.

10 novembre 2021 à 6h30 par Fabrice Aubry

François Deseille ce mardi au micro de K6FM sur le stand de Dijon métropole, à la foire de Dijon
François Deseille ce mardi au micro de K6FM sur le stand de Dijon métropole, à la foire de Dijon
Crédit: Photo K6FM

Avec la réouverture du musée des beaux-arts (inauguré en mai 2019), c’est l’un des plus grands chantiers de François Rebsamen. L’arrivée de la cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon est une promesse. La promesse de hisser encore plus haut la capitale bourguignonne parmi les villes les plus reconnues en matière de gastronomie et d’excellence à la française. L’idée est aussi de créer un site qui soit à la fois une vitrine sur la Bourgogne, tout en étant également une ouverture sur le monde. Car en effet, les spécialités culinaires de la région seront mises en avant dans cette cité, comme des plats ou des boissons venues d’ailleurs. Il y aura par exemple  3 000 références de vin à retrouver, dont 1 000 vins étrangers.

Comment se prépare l’ouverture de cette cité de la gastronomie à environ cinq mois de son inauguration ? Que pourra-t-on y retrouver ? Et quelles leçons tirer de l’échec subi par la cité de la gastronomie de Lyon ? (ouvert en octobre 2019 puis fermé à l’été 2020 en raison de problèmes économiques) Nous avons posé toutes ces questions à François Deseille, maire-adjoint de Dijon chargé du projet. Retrouvez ci-dessous son interview : 

Interview de François Deseille
Interview de François Deseille
Crédit: K6FM