François Rebsamen : « Nous avons besoin d’augmenter la taxe foncière »

Un nouveau conseil de Dijon métropole avait lieu ce jeudi soir. Parmi les points à l’ordre du jour, il y avait notamment la mise en place d’un pacte financier et fiscal qui vise notamment à augmenter la taxe foncière pour les particuliers et les entreprises. Nous avons échangé à ce sujet avec François Rebsamen.

25 mars 2022 à 6h30 par Fabrice Aubry

François Rebsamen ce jeudi soir avant le conseil de Dijon metropole
François Rebsamen ce jeudi soir avant le conseil de Dijon metropole
Crédit: Photo K6FM

38 points figuraient à l’ordre du jour de ce conseil métropolitain. En préambule, les élus ont évoqués le soutien de la collectivité au peuple ukrainien, et François Rebsamen a annoncé une nouvelle aide de 100 000 euros en faveur de l’Ukraine, de part de la métropole. Par ailleurs, le maire de Dijon a aussi précisé que sur les presque 400 réfugiés ukrainiens arrivés récemment en Côte d’Or, 265 ont été enregistrés dans la Cité des Ducs et sont logés dans différents foyers de la ville.

Sur un autre sujet, le pacte financier et fiscal était le gros dossier de la soirée. François Rebsamen s’en est expliqué avant le conseil : "Nous allons avoir besoin de 500 millions d’euros d’investissement pour développer le photovoltaïque ou l’hydrogène, l’enseignement supérieur et la recherche, ou encore pour la poursuite du projet ON Dijon de ville connectée. Il convient donc d’augmenter nos recettes de fonctionnement, et j’ai proposé pour cela aux maires de mettre en place ce pacte financier".

Un pacte financier qui sera notamment constitué d’une hausse de la taxe foncière pour les propriétaires particuliers et entreprises installés sur le territoire de la métropole : "Nous allons augmenter le taux de foncier bâti de 0,7 à 1,4%. Cela va nous rapporter trois millions d’euros chaque année, et cela représente un effort financier de 14 euros en plus par an pour les propriétaires ayant un bien à Chenôve ou à Dijon. 15 euros à Quetigny, 16 euros à Chevigny, ou encore 31 euros à Daix."

François Rebsamen a tenu à rappeler que ce taux d’imposition de la taxe foncière reste moins élevé que dans les autres grandes villes françaises, ou la moyenne des taux s’élève à 2,7%. Retrouvez ci-dessous notre interview du maire de Dijon et président de Dijon métropole : 

Interview de François Rebsamen
Interview de François Rebsamen
Crédit: K6FM