François Sauvadet septique face au conseil national de la refondation

Le président du conseil départemental de la Côte d’Or et président de « départements de France » a assisté ce jeudi à la présentation du fameux « conseil national de la refondation » lancé par Emmanuel Macron.

8 septembre 2022 à 18h50 par la rédaction

François Sauvadet a assisté ce jeudi à la présentation du « conseil national de la refondation »
François Sauvadet a assisté ce jeudi à la présentation du « conseil national de la refondation »
Crédit: Photo archive Philippe Gillet

Retrouvez ci-dessous le discours prononcé ce jeudi par François Sauvadet devant Emmanuel Macron :

« Nous sommes face à une crise inédite, les 103 départements de France en ont tous, une pleine conscience. La hausse des prix et particulièrement ceux de l’énergie, des matières premières, et de l’alimentation nous impactent tous : les familles, les entreprises, les collectivités et singulièrement les Départements, nous qui sommes, par nos responsabilités, en première ligne parce que nous sommes en charge des solidarités humaines et territoriales, avec l’État bien sûr, avec les Communes, mais en première ligne. À cela s’ajoutent les conséquences du changement climatique. Nous venons de vivre des mégafeux, là aussi, nos services départementaux d’incendie et de secours ont été aux avant-postes de la sécurité civile : Gironde, Jura, Maine-et-Loire, Morbihan. Là aussi nous sommes, avec nos pompiers professionnels et volontaires, en première ligne pour protéger les biens et les personnes. On voit monter les précarités, les classes moyennes sont directement touchées aujourd’hui et particulièrement en zone rurale où l’on a besoin de sa voiture au quotidien. Nous avons même été amenés, en complément du soutien de l’État à donner une aide financière pour aller travailler.

Nous allons évidemment nous engager dans le plan de sobriété. J’ai réuni les PCD hier, les dépenses sociales explosent et face à cela, tous m’ont confirmé revoir leurs plans d’investissements à la baisse. Or ce sont des investissements attendus par les entreprises, par les communes et le monde rural en priorité : les routes, les bâtiments et les infrastructures. Chaque année, les Départements consacrent un peu plus de 12 Md€ à l’économie française et à des emplois non délocalisables. Suite à la pandémie et à cette crise, nous avons fait 102 propositions, venues de tous les Départements de France pour mieux agir pour les Français, pour que chaque Euro soit utile. La santé, le médico-social, le bien vieillir, elles sont toutes sur la table et en lien avec tous les sujets que vous avez exposés. Monsieur le Président, ma question est simple, on en fait quoi ? »