Jean-Marc Ponelle candidat aux élections législatives en Côte d’Or

Jean-Marc Ponelle et Éric Guénichot sont les candidats du Rassemblement national dans la 4eme circonscription de Côte d’Or pour les élections législatives des 12 et 19 juin prochain.

13 mai 2022 à 15h00 par la rédaction

Jean Marc Ponelle est candidat dans la 4eme circonscription de Côte d’Or
Jean-Marc Ponelle est candidat dans la 4eme circonscription de Côte d’Or
Crédit: Photo DR

Ci-dessous, le communiqué de Jean-Marc Ponelle :

Avocat pour l’un, Chef d’Entreprise pour l’autre, la politique n’est pas notre métier depuis des lustres même si Eric GUENICHOT a exercé la fonction de conseiller municipal de la ville de COURBAN pendant quelques années. Alors pourquoi commencer à nos âges, non pas canoniques mais respectables, alors que nous pourrions regarder cela de loin sans risques. Conscient qu’un savoir-faire juridique et entrepreneurial ainsi qu’une profonde connaissance des difficultés du peuple français - nous les avons vécues et les vivons avec eux quotidiennement – peuvent être nécessaires à l’assemblée nationale, nous avons décidé de mettre à profit cette expérience, l’absence de comptes à rendre et cette indépendance totale à l’égard d’intérêts personnels ou municipaux pour exprimer notre reconnaissance au département qui a accueilli nos familles depuis le Moyen-Âge, les a vu souffrir, prospérer, aimer, et faire en sorte que tous les habitants oubliés de cette 4eme circonscription de Côte d’Or retrouvent l’espoir d’une vie meilleure.  Pour faire en sorte que cet espoir devienne réalité, écartons ce funeste 24 avril 2022 et l’élection d’un Président de la République au moyen d’un conglomérat d’opinions contraires décidées à choisir leur adversaire. 

Rejoignons la seule opposition rationnelle à une politique qui a encouragé la disparition de l’identité multiséculaire de la France, opté pour la culpabilisation des générations passées, souligné la faiblesse d’un gouvernement pusillanime dont la communication est souvent ridicule, incapable de limiter une immigration illégale devenue impossible à assimiler, de se faire respecter, d’organiser l’ordre et la sécurité des citoyens, de réduire les disparités entre les métropoles et la ruralité, d’anticiper les difficultés en donnant des instructions lisibles et contraignantes aux administrations, de réduire réellement la charge fiscale et de se libérer par une vraie et ferme négociation du carcan européen lorsque celui-ci empêche de prendre des décisions plus efficaces et conformes à l’intérêt des citoyens.

Cette situation n’est pas nouvelle, elle est le fruit de plus de 40 années de politiques sœurs menées par les partis qui se sont succédé au pouvoir, raison pour laquelle ces derniers souhaitent que ces élections législatives nationales se conçoivent comme des élections départementales ou municipales en ne traitant que de sujets très localisés. Mais les mêmes ont-ils permis le développement des circuits courts, des commerces dans le centre des villages ou des bourgs, favorisé l’installation des jeunes agriculteurs et des médecins en campagne, la réintroduction des gendarmeries, des bureaux de poste, des juridictions de proximité, empêché la fermeture des lits d’hôpitaux, des maternités ?

 Comment les croire ? Il est urgent d’en terminer avec ces situations assises depuis de nombreuses années maintenues à coups de petits arrangements entre partis, de népotisme, de clientélisme, de travaux engagés miraculeusement avant chaque élection et d’argent public dilapidé pour des causes douteuses. Aujourd’hui, la croissance faible ou nulle, l’inflation galopante qu’il s’agisse des produits de 1 ère nécessité, de l’énergie ou des matières premières, la fin d’une économie dirigée et des aides Covid vont provoquer à la rentrée des faillites, du chômage et un besoin de solidarité croissant et ce n’est pas le décalage de la retraite à 65 ans alors que le chômage des séniors n’a pas été résorbé qui sera la panacée.

Au cours des élections présidentielles Marine LE PEN a présenté des solutions différentes et nous irons à la rencontre des habitants de la circonscription pour les exposer et échanger. Nous écouterons, entendrons et agirons. Une première réunion publique sera organisée le 16 mai, à 18h30 à la Mairie de Nogent-lès-Montbard (le calendrier des réunions est disponible sur demande, inscription : jeanmarcponelle88@gmail.com