L’ARS insiste encore sur la vaccination

Alors que le nombre de cas de Covid-19 ne cesse d’augmenter en France et en Côte-d’Or, l’Agence Régionale de Santé de la Bourgogne-Franche-Comté tient à rappeler que la vaccination est plus que jamais importante pour freiner l’épidémie. Ci-dessous le communiqué.

5 janvier 2022 à 19h05 par Dimitri Coutand

L’ARS insiste encore sur la vaccination
L’ARS rappelle que la vaccination est importante pour freiner l'épidémie de Covid-19
Crédit: Photo d'illustration K6FM

Dans un contexte de très forte circulation virale, l’ARS encourage de nouveau la population de Bourgogne-Franche-Comté éligible au rappel à se faire vacciner sans délai.

La circulation du virus atteint ces derniers jours en Bourgogne-Franche-Comté un niveau inédit (plus de 1 300 cas pour 100 000 habitants) lié à l’hyper-contagiosité du variant omicron, désormais très majoritaire.

Le risque de rencontrer le COVID dans sa vie quotidienne, y compris dans un contexte de réduction des interactions sociales, reste donc très élevé.

Dans ces conditions, l’ARS renouvelle ses messages en direction des populations éligibles, pour qu’elles bénéficient d’une dose de rappel immédiate.

Pour mémoire, la campagne de rappel est désormais ouverte à toutes les personnes majeures dès 3 mois après le schéma vaccinal complet initial.

Le bénéfice de cette vaccination est triple :

  • individuel d’abord, pour réactiver ses propres défenses immunitaires et se protéger des formes graves de la maladie
  • social ensuite (les personnes vaccinées avant le 15 juin devront avoir fait ce rappel avant le 15 janvier pour garder le bénéfice du passe sanitaire)
  • collectif évidemment puisque se vacciner contribue à lutter contre la vague omicron.

Des milliers de rendez-vous ouverts dans les 8 départements

La dynamique de la campagne doit se poursuivre dans la région, où déjà plus de 1, 1 million de personnes ont bénéficié d’un rappel.

Le rythme s’est un peu ralenti durant les deux semaines de fêtes de fin d’année, et le sursaut vaccinal est d’autant plus nécessaire pour maintenir un front contre la vague.

Les doses de vaccin sont disponibles, plus de 200 000 rendez-vous sont déjà disponibles en centres de vaccination pour le mois de janvier, et plus de 400 000 créneaux doivent être proposés dans les jours qui viennent.

Médecins, pharmaciens, infirmiers…La vaccination est également possible en ville auprès de son professionnel de santé de proximité.