La Côte d’Or joue la locomotive dans une région qui se dépeuple

Selon une nouvelle étude publiée ce jeudi par l’INSEE, le nombre d’habitants a encore baissé entre 2015 et 2020 sur l’ensemble de la région Bourgogne-Franche-Comté. En revanche, la Côte d’Or bénéficie d’une légère croissance due notamment à l’attractivité de l’agglomération dijonnaise.

30 décembre 2022 à 8h45 par la rédaction

La Côte d’Or bénéficie d’une légère croissance grace à l’attractivité de l’agglomération dijonnaise
La Côte d’Or bénéficie d’une légère croissance grace à l’attractivité de l’agglomération dijonnaise
Crédit: Photo d’illustration K6FM

Au 1er janvier 2020, la Bourgogne-Franche-Comté compte 2 801 695 habitants. Sa population baisse légèrement sur six ans, alors qu'elle continuait à augmenter entre 2009 et 2014. La baisse est alimentée par le vieillissement de la population : la région enregistre plus de décès que de naissances. De plus, davantage d'habitants quittent la Bourgogne-Franche-Comté qu'il n'en arrive.

Dans la région, seuls les départements du Doubs et de la Côte-d’Or gagnent encore des habitants, notamment au sein des agglomérations de Besançon et de Dijon. Le Territoire de Belfort se distingue par un fort retournement de tendance, passant d'une croissance dynamique de la population à une diminution marquée. La baisse de population s'amplifie en Haute-Saône, dans l’Yonne et surtout dans la Nièvre.