La vitesse relevée à 90 km/h sur le contournement de Mirebeau-sur-Bèze

A compter de ce lundi 5 septembre, la vitesse sur le contournement de Mirebeau-sur-Bèze, via la route départementale 70, est relevée à 90 km/h, suite à une décision prise par François Sauvadet, le président du conseil départemental de la Côte-d’Or.

5 septembre 2022 à 9h25 par la rédaction

La vitesse est relevée à 90 km/h sur le contournement de Mirebeau-sur-Bèze
La vitesse est relevée à 90 km/h sur le contournement de Mirebeau-sur-Bèze
Crédit: Photo archive / conseil départemental

Ci-dessous, le communiqué du conseil départemental de la Côte-d’Or : 

Dès la promulgation de la loi d’orientation des mobilités de décembre 2019 prévoyant que les Départements puissent déroger à la règle des 80 km/h sur les routes départementales relevant de leur compétence, le Président Sauvadet a saisi cette opportunité afin de respecter la parole donnée aux Côte-d’Oriens. Seul critère de sélection pour autoriser le retour aux 90 km/h : la sécurité des usagers de la route. « Si nous sommes vigilants avant tout à la sécurité des usagers, notre objectif est aussi de garantir une bonne circulation et de meilleures conditions de mobilité sur les routes départementales » souligne-t-il. Avec ce nouveau tronçon de 3 km, que le Département a aménagé ces dernières années pour un montant totale de 23 M€, 42 itinéraires principaux ont bénéficié d’un retour aux 90 km/h, soit 1 156 km de routes départementales (sur les 5 674 km que compte le réseau routier départemental). 

« Parallèlement au retour des 90 km/h et parce que la sécurité routière prime sur toutes nos décisions en matière d’aménagements routiers, j’ai souhaité la création d’un Observatoire départemental de la sécurité routière, nouvel outil pour compléter les dispositifs existants et pour avoir un suivi transparent de l’accidentologie sur les routes départementales, hors agglomérations » poursuit le Président. Installé en février 2020, cet observatoire permet de suivre et d’analyser objectivement l’accidentologie sur les routes départementales, à apprécier l’impact du retour aux 90 km/h sur les routes concernées et à ajuster, si besoin, la politique menée en matière de prévention et de sécurité routière.

De manière générale, depuis 20 ans environ, l’accidentalité sur le réseau routier départemental a diminué deux fois plus rapidement que sur l’ensemble du territoire national. « Chaque décès sur les routes est, bien sûr, un décès de trop, mais les efforts fournis par le Département vont dans le bon sens pour faire reculer l’accidentologie. Cette année, nous avons encore renforcé les moyens alloués à l’entretien et la modernisation du réseau routier, avec 35,8 M€ d’investissements pour fluidifier et sécuriser les déplacements des Côte-d’Oriens dont 1,13 M€ consacrés exclusivement à des dispositifs de sécurité routière. Reste la question capitale des comportements à risque de certains usagers de la route, pour eux-mêmes et pour les autres : excès de vitesse, conduite sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiant, téléphone au volant… occasionnent encore trop de morts sur nos routes », ajoute le président Sauvadet.