Le groupement hospitalier de Côte-d’Or et de la Haute-Marne lance son nouveau projet médical

Les acteurs du groupement hospitalier de la Côte-d’Or et de la Haute-Marne et leurs partenaires se sont réunis ce mardi au campus paramédical de Dijon pour engager l’élaboration de leur projet médico-soignant partagé 2022-2026.

4 mai 2022 à 17h59 par la rédaction

Les représentants du groupement de Côte-d’Or et Haute-Marne avec Nadiège BAILLE (au micro)
Les représentants du groupement de Côte-d’Or et Haute-Marne avec Nadiège BAILLE (au micro)
Crédit: Photo DR

Le premier projet du GHT 21-52 couvrant la période 2017-2021 étant arrivé à terme, le groupement hospitalier s’attèle désormais à la rédaction de son deuxième projet médico- soignant partagé, véritable feuille de route pour les années 2022 à 2026. Ce document stratégique sera élaboré d’ici à la fin de l’année, sous l’égide de la Commission Médicale de Groupement (CMG), installée le 20 janvier dernier, qui travaillera en étroite collaboration avec le comité stratégique du GHT 21-52. Cette commission est présidée par Monsieur le Professeur Emmanuel BAULOT, chirurgien orthopédiste et chef du pôle neurosciences, chirurgie réparatrice et psychiatrie du CHU Dijon Bourgogne ; Monsieur le Docteur Pierre BESSE, psychiatre et président de la Commission Médicale d’Etablissement (CME) du centre hospitalier La Chartreuse à Dijon, et Monsieur le Docteur Samuel FOTCHUONT, médecin urgentiste et président de la CME du centre hospitalier de la Haute Côte d’Or, en sont les vice-présidents.

Le projet médico-soignant partagé du GHT 21-52 a pour objectif de définir une offre de soins commune aux établissements du groupement, dans onze filières médicales – dont quatre nouvelles : hospitalisation à domicile, soins palliatifs et prise en charge de la douleur, cancérologie et rhumatologie – et trois filières médico-techniques. Cette coordination vise à garantir l’égalité de l’accès aux soins à l’ensemble des patients, quel que soit leur lieu de résidence, la fluidité du parcours des patients et un service équilibré et de qualité pour toutes et tous.

L’élaboration de ce projet médico-soignant partagé associera l’ensemble des parties prenantes : équipes médicales, paramédicales, administratives et techniques, équipes de management, représentants des usagers et des territoires. Dans le cadre de la nouvelle gouvernance qu’incarne la CMG, des groupes de travail seront constitués pour chacune des filières envisagées. À la suite d’un appel à candidatures, 228 professionnels de santé vont participer à la rédaction du projet dont 122 professionnels médicaux, 88 paramédicaux et 18 administratifs. Plusieurs établissements du territoire participeront à la démarche en tant que partenaires et associés : les Hospices Civils de Beaune, les Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS), l’Association du Renouveau, le Centre de Rééducation Fonctionnelle (CRF) Divio, la Mutualité Française Bourguignonne SSAM (services de soins et d’accompagnement mutualistes), le Centre Georges-François Leclerc (CGFL), le pôle santé Sud haut-marnais, le pôle logistique Sud haut-marnais, le CH de Haute-Marne, la FEDOSAD ainsi que HAD France. Le premier projet médical partagé avait permis, depuis 2017, de travailler sur plusieurs sujets : le développement du lien entre la ville et l’hôpital, le renforcement des partenariats entre établissements, le développement des compétences par le biais notamment de formations communes, le déploiement de solutions de télémédecine ou encore le partage de bonnes pratiques pendant la crise Covid.  

« Nous lançons, le 3 mai à Dijon, la saison 2 de notre Groupement Hospitalier de Territoire. La crise sanitaire que nous avons traversée a pu contribuer à rapprocher nos établissements, désormais habitués à travailler ensemble dans l’intérêt des patients. L’élaboration de notre nouveau projet médico-soignant partagé se fera dans le cadre d’une démarche démocratique, associant l’ensemble des acteurs et partenaires de la santé sur notre territoire. », Indique le professeur Emmanuel BAULOT, Président de la CMG du GHT 21-52. 

Un mot sur le Groupement Hospitalier de Territoire Côte-d’Or Haute-Marne :

Créé en juillet 2016, le Groupement Hospitalier de Territoire Côte-d’Or Haute-Marne (GHT 21-52) est une alliance hospitalière qui fédère neuf établissements : le CHU Dijon Bourgogne (établissement support), le CH La Chartreuse (Dijon) et les CH d’Is-sur-Tille, d’Auxonne, de Semur-en- Auxois, de la Haute Côte-d’Or, de Chaumont, de Langres et de Bourbonne-les-Bains. Soit au total 3 400 lits et places et environ 10 700 professionnels de santé. Il est le seul GHT de France à regrouper des établissements de deux régions différentes – en l’occurrence Bourgogne-Franche-Comté et Grand Est. Il répond aux besoins de santé d’un bassin de population d’environ 530 000 habitants. Il collabore également avec les établissements du GHT Sud Côte-d’Or, regroupant notamment les Hospices Civils de Beaune et le CH de Nuits-Saint-Georges, et avec des hôpitaux d’autres départements (Chalon-sur-Saône, Nevers...). Les GHT ont été instaurés par la loi de modernisation du système de santé du 26 janvier 2016.