Les agriculteurs manifesteront de nouveau ce vendredi à Dijon

Plusieurs syndicats d’agriculteurs ont annoncé une manifestation pour ce vendredi matin à Dijon. Il s’agit d’une mobilisation, qui sera suivie d’un rendez-vous en préfecture, sur le sujet des loups qui semblent être de plus en plus présents dans le département et qui s’attaquent aux élevages.

14 octobre 2021 à 8h38 par Fabrice Aubry

Une action coup de poing avait eu lieu en mars dernier place Darcy, à Dijon
Une action coup de poing avait eu lieu en mars dernier place Darcy, à Dijon
Crédit: Photo archive K6FM

Ce n’est pas la première fois que les agriculteurs crient leur colère face à ce phénomène. Il y avait déjà eu plusieurs manifestations, notamment en mars dernier place Darcy à Dijon, lorsque des éleveurs avaient déposé des corps de brebis mortes sur le trottoir. La présence du loup avait été signalée l’hiver dernier sur la petite commune de Francheville, à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Dijon. Et c’est ce prédateur qui aurait été à l’origine de l’attaque et de la mort de bêtes appartenant à un éleveur de la commune. 

Une nouvelle manifestation est donc prévue pour ce vendredi à Dijon avant une réunion en préfecture. Ci-dessous le communiqué de l’intersyndicale : 

« Le Préfet coordinateur du plan loup recevra la FNSEA, le JA, la FNO, la FNC la FNB et l’APCA ce vendredi 15 octobre pour trouver des solutions sur le dossier « prédateurs » qui gangrène petit à petit tout notre territoire.

En Côte d’Or, le loup a fait 230 victimes depuis 2013 dont 179 depuis le début de l’année 2020 Les populations ne sont pas régulées, et causent des dégâts chaque année plus nombreux sur les troupeaux ovins, caprins, bovins et équins. Les conséquences économiques pour les exploitations dépassent très largement les indemnisations reçues. La santé des éleveurs et de leur famille est mise à rude épreuve ; fatigue et états dépressifs sont de plus en plus fréquents. Des espaces ne sont plus pâturés. C’est tout un pan de l’élevage qui est menacé car les prédateurs élargissent chaque année un peu plus leur aire de présence. 39 départements sont aujourd’hui colonisés par les loups. Une deuxième meute de loup s’est installée dans la région ! Dans le même temps, les éleveurs - qui ont l’obligation de détenir des chiens Patou pour protéger leur troupeau contre les prédateurs - sont poursuivis devant les tribunaux par des randonneurs mordus par lesdits chiens. Ce n’est plus tenable ! Nous demandons aux pouvoirs publics de réguler les prédateurs pour protéger les éleveurs et leur famille et maintenir des territoires vivants !

Ces constats et ces revendications syndicales seront portés, au niveau national, par la FNSEA, JA, la FNO, la FNB et la FNC auprès des pouvoirs publics le 15 octobre prochain. En parallèle, nous porterons également nos demandes auprès du Préfet de Côte d’Or.Vendredi 15 octobre à 10h place de la République, puis déplacement en cortège à pied devant la préfecture avec pancartes et banderoles. »