2016 : Les voeux de Maxime Thiébaut, de Debout La France

Le candidat Debout La France aux dernières élections régionales Maxime Thiébaut, profite de ses voeux pour l'année 2016 pour revenir sur les enseignements de ce scrutin et le futur du parti en Bourgogne.

17 janvier 2016 à 6h41 par 45

K6 FM

Le candidat Debout La France aux dernières élections régionales Maxime Thiébaut, profite de ses voeux pour l'année 2016 pour revenir sur les enseignements de ce scrutin et le futur du parti en Bourgogne.

« 2015 a été un vrai cauchemar parce que la France a été frappée en son sein sans que la classe politique n'en tire les enseignements qui s'imposent.

Le gouvernement s'est montré impuissant à assurer la sécurité des Français alors que l'islamisme est entré en guerre contre la République et nos libertés.

L'Ecole de la République subit le dogmatisme de Madame Vallaud-Belkacem qui met au placard l'enseignement des savoirs fondamentaux et prive nos enfants de repères civiques dont ils ont pourtant tellement besoin.

Je reste en effet persuadé que c'est par l'éducation que l'on fait progresser l'idée même de respect des autres, de respect aux autres.

Les Français ont sanctionné les partis politiques traditionnels à l'occasion des dernières élections et montré qu'ils avaient envie d'une alternative crédible. Celle que j'ai portée, il y a quelques semaines, et qui a placé la liste « Debout la France » en 4ème position, déjouant tous les pronostics, s'inscrit dans cette ambition.

En 2016, alors que la primaire des Républicains s'annonce sanglante et répulsive, nous irons à votre rencontre pour vous prouver qu'il existe un renouveau en politique, une nouvelle génération porteuse d'espérance et d'un projet pour la France.

Je continuerai mon travail d'écoute et de terrain, dans la Région mais aussi dans le Chalonnais, avec la création d'une association rassemblant ceux qui veulent défendre une certaine idée de la chose publique et les intérêts des habitants de ce bassin de vie.

Engagez-vous pour vos territoires, engagez-vous pour la France.

Rappelez-vous ces mots de J.F. Kennedy : « Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous ; aujourd'hui, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour lui. »

Meilleurs v�?ux à chacun de vous. »