Aides pour les étudiants et les entreprises en difficulté, vote du budget…ce qu’il fallait retenir du Conseil de Dijon métropole

Ce jeudi avait lieu le Conseil métropolitain de Dijon présidé par François Rebsamen. De nombreux sujets ont été abordés tels que le vote du budget, les aides pour les étudiants ou encore les compléments financiers pour les entreprises frappées par la crise sanitaire.

5 février 2021 à 15h10 par Dimitri Coutand

K6 FM
Crédit: Archives K6FM

François Rebsamen, maire de Dijon et président de Dijon métropole, a d’abord tenu à préciser que l’enveloppe du budget pour 2021 est supérieure à 2020 : 65,07 millions d’euros cette année contre 63,25 millions l’exercice précédent.

Les principaux investissements concernent l’urbanisme et l’habitat (21,26 millions d’euros), la gestion de l’espace public (19,8 millions) et le développement économique, l’innovation et l’enseignement supérieur (7,9 millions). Le reste du budget concerne la transition écologique, la lutte contre le réchauffement climatique et la poursuite de projets majeurs. A noter également qu’il n’y aura pas d’augmentation des taux d’imposition.

Dijon métropole renforce aussi son soutien au Fonds de solidarité métropolitain (FREM) et va prolonger l’accompagnement à toutes les entreprises en difficulté en attribuant 500 000 euros supplémentaires. Depuis septembre 2020, 1,25 millions d'euros ont été versés à plus de 110 entreprises représentant près de 300 emplois.

Pour ce qui est du tourisme, le conseil métropolitain a décidé d’adapter le calendrier de reversement de la taxe de séjour, non seulement pour l’année 2020, mais aussi pour 2021. Le but étant de continuer à soulager la trésorerie des hébergeurs.

Enfin, pour lutter contre la précarité et apporter une aide psychologique aux étudiants, François Rebsamen a annoncé la mise en place d’un plan de soutien d’un montant de 200 000 euros. 100 000 euros seront destinés au Fonds de Solidarité pour le Logement, 40 000 au Fonds d’Aides aux Jeunes fléché, 30 000 à l’AREA (Accueil Recherche Ecoute Adolescents) pour la mise en place d’un Bureau d’Appui Psychologique Universitaire (BAPU) et 30 000 pour l’association CODA3 (Côte-d’Or Adolescents 3 ans) afin de faciliter l’accès gratuit à des consultations psychologiques.

Retrouvez ci-dessous François Rebsamen qui évoque les principales annonces du Conseil de Dijon métropole :