Basket : La JDA Dijon au fond du trou

Dans une rencontre importantissime de bas de tableau face à Orléans ce vendredi soir à domicile, la JDA Dijon Basket a manqué son entame. Si les locaux sont revenus petit à petit, la dernière minute de jeu leur a été fatale. Dijon s'incline 84-76 et laisse Orléans s'échapper. Une "honte" selon le coach Laurent Legname.

13 janvier 2017 à 20h19 par 45

K6 FM

Dans une rencontre importantissime de bas de tableau face à Orléans ce vendredi soir à domicile, la JDA Dijon Basket a manqué son entame. Si les locaux sont revenus petit à petit, la dernière minute de jeu leur a été fatale. Dijon s'incline 84-76 et laisse Orléans s'échapper. Une "honte" selon le coach Laurent Legname.

C'était donc le match à ne pas perdre, et Dijon l'a perdu. Face à un concurrent direct au maintien, la Jeanne est absente en début de rencontre : ratés sur des shoots ouverts, pertes de balle, fautes. Trop heureux, Orléans sanctionne cette apathie dijonnaise par un avantage de 17 points (14-31) dès le deuxième quart-temps.

Heureusement, la JDA se réveillera avant la pause et rentre au vestiaire avec la tête dans le seau, et 5 points à remonter (35-40).

La seconde partie du match sera plus équilibrée mais Dijon manquera d'adresse pour garder un court avantage qu'elle s'octroie dans le troisième QT. 

La fin de match est électrique, puisque Alingué se verra refuser un dunk pour avoir touché le ballon au dessus du panier. Une décision qui redonnait un ballon capital à l'adversaire. Orléans flaire le bon coup et accélère. La Jeanne ne s'en remettra pas (76-84).

Très remonté après l'arbitrage au coup de sifflet final, Laurent Legname sera plus nuancé en conférence, mais lucide : " Au rythme où l'on va, on jouera en Pro B la saison prochaine. Les joueurs ne font pas ce qu'il faut et ne pas l'envie qu'ils doivent mettre dans ce genre de match. "

�? une semaine du derby à Châlon, avec 11 défaites en 16 journées, la JDA est à une inquiétante 16e place, à deux points seulement de la lanterne rouge nancéenne. 

Yoann Olid