Brexit : Les réactions en Côte-d'Or

Le résultat du référendum sur le Brexit vendredi, validant une sortie future de la Grande Bretagne de l'Union Européenne, a soulevé de nombreuses questions et à amener de nombreux élus côte-d'oriens à réagir.

27 juin 2016 à 2h38 par 45

K6 FM

Le r�sultat du r�f�rendum sur le Brexit vendredi, validant une sortie future de la Grande Bretagne de l'Union Europ�enne, a soulev� de nombreuses questions et � amener de nombreux �lus c�te-d'oriens � r�agir.


{slide=Fran�ois Sauvadet, d�put� UDI et pr�sident du Conseil D�partemental de la C�te-d'Or : }


Sortie du Royaume-Uni : il y a urgence � relancer un projet politique coh�rent pour l'UE !
Les �lecteurs britanniques ont choisi en toute souverainet� leur d�part de l'Union europ�enne telle qu'elle fonctionne. Il faut respecter ce choix, mais il est tout aussi important de rappeler que le Royaume-Uni n'a jamais pleinement souhait� participer de la construction europ�enne, comme sur la mise en place de la monnaie unique. Aujourd'hui, les Etats europ�ens ont devant eux une opportunit� unique pour relancer ce projet, qui doit �tre un projet politique clair, partag� par les peuples. Pour cela, la France a un r�le de premier plan � jouer, celui qui �tait son r�le historique. Nous devons redevenir un pays leader pour r�orienter l'Union dans la bonne direction : moins de technocratie et de contraintes normatives, plus de d�mocratie pour porter ce projet politique !
Il s'agit de remettre l'ouvrage sur le m�tier pour refonder une union politique centr�e sur les priorit�s strat�giques de notre continent : protection et stabilit� de nos fronti�res, politique de s�curit� int�rieure et de lutte contre le terrorisme efficace, force europ�enne de d�fense, sauvegarde des int�r�ts agricoles et �nerg�tiques des Etats-membres.
Vive la France dans l'Europe !{/slide}


{slide=R�mi Delatte, D�put� Les R�publicains de C�te-d'Or}


Les Britanniques ont, souverainement, vot� pour la sortie de l'Europe. Ce choix, bien que le Royaume-Uni ait toujours eu une place particuli�re et moins int�gr�e, appelle une profonde r�flexion sur le projet europ�en.Plus que jamais, dans un contexte international fait de menace terroriste, de destabilisation des grandes r�gions du monde, des d�fis climatiques ou financiers, notre continent a besoin d'une union forte de l'ensemble de ses nations.


Mais l'Europe, telle qu'elle est aujourd'hui, ne fonctionne plus : tout simplement parce qu'elle n'est pas l'Europe ! Un amas de structures bureaucratiques ne fait pas un projet d'avenir pour les 500 millions de citoyens europ�ens.


Aujourd'hui, avec l'Angleterre au travers d'un partenariat rapproch�, mais surtout entre les nations europ�ennes, il nous faut penser un mod�le fid�le � celui des p�res fondateurs. Il nous faut refonder une Europe plus d�mocratique, adapt�e aux enjeux de notre si�cle comme aux exasp�rations que les peuples expriment chaque jour.


Une Europe plus d�mocratique ; une Europe �galement plus ambitieuse, � l'initiative de grands chantiers d'investissement pour relever les d�fis climatiques, industriels, s�curitaires et �conomiques sur l'ensemble du continent.


Une Europe qui ne serve pas non plus de bouc �missaire aux probl�mes qui sont parfois le fait des gouvernements nationaux, qui y voient un moyen ais� de se d�charger et dont on voit le r�le dans la mont�e des votes contestataires.


Mais une Europe qui laisse aux peuples leur souverainet� nationale. Chaque pays, chaque nation a son Histoire, sa culture, son organisation politique, et doit garder les moyens d'accomplir son destin.


Dans le fond, ce r�f�rendum britannique contre l'Europe actuelle, nous appelle � un sursaut europ�en qui reprenne le chemin de l'adh�sion populaire au service d'une ambition retrouv�e.


Ce projet, la France a toute vocation � le porter, pour peu qu'elle retrouve, sur la sc�ne europ�enne et internationale, le leadership et la capacit� d'entra�nement qui doivent �tre les siens : c'est le souhait que je forme aujourd'hui.{/slide}


{slide=Maxime Thi�baut D�l�gu� national de Debout la France, Secr�taire d�partemental DLF de Sa�ne-et-Loire} Le Brexit est � l'Union europ�enne ce que la chute du mur de Berlin fut � l'URSS.


C'est une excellente nouvelle pour la d�mocratie et pour les peuples d'Europe.


Tout comme les Fran�ais qui avaient dit "non" au trait� constitutionnel en 2005, et qui furent trahis par Nicolas Sarkozy en 2007 avec l'adoption du trait� de Lisbonne, les Anglais ont choisi la voix de la libert� et de l'ind�pendance.


Ils ont compris que la bureaucratie bruxelloise ali�ne les peuples, ne construit pas l'Avenir et est soumise � la finance. Le f�d�ralisme europ�en est un r�ve de bisounours car les peuples n'en veulent pas et il n'avantage qu'une petite �lite mondialis�e et d�connect�e.


Il est � pr�sent temps de reb�tir une Europe des Nations libres, une Europe des coop�rations � la carte. L'Europe doit �tre le leader de demain dans la sant�, la robotique, l'�nergie propre, la conqu�te spatiale et l'exploration des fonds marins. Il lui faut pour cela des Nations libres et souveraines qui coop�rent entre elles.


Je f�licite Nigel Farage et nos alli�s de UKIP. Ils ont su faire de ce 23 juin 2016 la journ�e d'ind�pendance et de la libert� de l'Angleterre. Nous ferons de m�me pour la France le dimanche 7 mai 2017. {/slide}