Catherine Hervieu (EELV) : « Muscler le budget européen pour défendre les questions climatiques »

En vingtième position sur la liste d’Europe Ecologie les Verts, Catherine Hervieu était ce matin dans les studios de K6FM pour évoquer le scrutin de dimanche et le programme de son parti. Voici trois points à retenir avant sa réunion publique de ce jeudi 23 mai, 19h30 à Prenois.

23 mai 2019 à 10h56 par Hugo Scherrer

K6 FM
Catherine Hervieu organise une r�union publique ce jeudi 23 mai, 19h30 � Prenois
Crédit: DR / 21.EELV
  • Un budget européen pour le climat

Catherine Hervieu souhaite initier la création d’un budget européen pour le climat, qui permettrait de donner de réels moyens pour mener des actions pour l’environnement et le climat : « On considère que la question du climat et de la biodiversité transcende les politiques publiques. Je parle des questions énergétiques, de la question des transports, de la rénovation thermique des bâtiments… On peut engager un plan de plusieurs centaines de milliards d’euros par an pour défendre ça. » Avec quels financements ? « On a encore des paradis fiscaux au sein même de l’Union Européenne donc on a un levier autour de la fiscalité. On va y arriver en remettant la fiscalité à sa place ».

 

  • L’urgence d’une agriculture sans OGM, sans pesticide

« Il y a des agriculteurs qui sont déjà engagés dans le 100% bio depuis des décennies. Ils montrent que les bonnes pratiques sont possibles et qu’on peut les généraliser. Il faut abandonner les pesticides et surtout pas développer les OGM dont on voit les effets ravageurs sur le continent américain. Par rapport à la question des OGM, on a vu le rôle très positif de l’Union Européenne suite aux mobilisations citoyennes énormes, qui depuis plus de 20 ans combattent sur ces questions. »

 

  • Pour des mesures sociales et solidaires

La présidente de la Fédération des élu(e)s Verts et Ecologistes a rappelé ce jeudi matin plusieurs mesures sociales et solidaires de son parti : l’accueil digne des migrants, la lutte pour le respect des droits des femmes, et des revenus minimums beaucoup plus homogènes entre les différents pays européens.

Ecoutez ci-dessous l’interview complète de Catherine Hervieu (EELV) :