Conseil Régional Bourgogne-Franche-Comté : Nouvelle session sous haute tension

Une nouvelle session du Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté doit se tenir ce vendredi 18 mars. Orientation budgétaire, nom de la région, et guerre Dijon/Besançon sont à l'ordre du jour, et promettent une séance sous haute tension pour la présidente Marie-Guite Dufay et la majorité qui a annoncé ne pas revenir sur la hausse des indémnités des élus.

17 mars 2016 à 15h01 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Une nouvelle session du Conseil R�gional de Bourgogne Franche-Comt� doit se tenir ce vendredi 18 mars. La s�ance s'annonce anim�e tant les sujets � aborder ont d�j� apport� leur lot de tensions entre les �lus r�gionaux, la majorit� et les habitants de la nouvelle r�gion ces derni�res semaines.

Marie-Guite Dufay et sa majorit� vont avoir du pain sur la planche. Et ce dernier ne devrait pas se laisser g�rer facilement ce vendredi 18 mars, lors d'une nouvelle session du Conseil R�gional Bourgogne-Franche-Comt�.

Tout d'abord parce qu'� l'ordre de jour, il y a l'orientation budg�taire de la r�gion. Un dossier souvent long � r�gler, tant le portefeuille r�gional soutient de nombreuses entit�s, m�me entaill� d'une baisse des subventions aux collectivit�s. D'autant plus qu'il faut d�sormais faire l'�quilibre entre Bourgogne et Franche-Comt�.

"L'�quilibre entre les deux r�gions", qui a justement �t� un sujet br�lant ces derni�res semaines, notamment depuis l'attribution du tribunal de commerce de la nouvelle r�gion � Dijon, alors qu'il avait un temps �t� promis � Besan�on. Les dissensions entre les �lus Dijonnais et Bisontins se sont faits de plus en plus fortes, et fissurent un peu plus la majorit�. � Je regrette ce qui se passe mais je connais les deux maires et leur capacit� � agir dans le m�me sens. Je n'interviens pas, car je sais que la m�thode reprendra le dessus sur la passion d�gag�e pour le moment� explique Marie-Guite.

Autre dossier : celui des indemnit�s des �lus r�gionaux. En conf�rence de presse, la pr�sidente a �t� claire : �J'ai d�cid� de ne pas revenir sur la hausse. Entre la charge de travail qui augmente et la charte �thique que nous sommes les seuls � avoir imposer � nos �lus, ce n'est pas sur estimer que d'avoir cette compensation financi�re qui reste une des plus faibles de France.� Le vote de cette hausse g�n�rale de 20% en janvier dernier (voir article) avait provoqu� un toll� parmi les administr�s de la nouvelle r�gion, jusqu'� la remise d'une p�tition de plusieurs milliers de signatures � Mme Dufay par une Bourguignonne, lui demandant de revenir dessus lors de la prochaine s�ance (voir article). 

Enfin, l'Assembl�e pourrait commencer � aborder un sujet moins difficile : celui du nom de la nouvelle r�gion. Le changement de celui de la r�gion Nord Pas-de-Calais-Picardie en "Hauts de France" a provoqu� de nombreux remous en France ces derniers jours. Celui de Bourgogne-Franche-Comt� en revanche, ne semble plus faire de doute et contenter la majorit�.

Yoann Olid